RMC Sport

France-Bulgarie: Giroud se plaint "des ballons qui n’arrivent pas", Deschamps s’en mêle

Double buteur en fin de match, Olivier Giroud a regretté d’avoir été peu servi à son entrée en jeu ce mardi lors de France-Bulgarie (3-0). Didier Deschamps a essayé de rapidement calmé le débat naissant.

Une sortie de route pour le kart… Après son doublé face à la Bulgarie ce mardi soir, lors du second match de préparation des Bleus avant l’Euro, Olivier Giroud avait le sourire, mais aussi des reproches à faire à certains coéquipiers. Car, de son entrée à la place de Karim Benzema à la 40e minute à ses deux buts en fin de match (83e, 90e), sur des services de Benjamin Pavard et Wissam Ben Yedder, le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’équipe de France estime avoir été peu servi.

Au micro de la chaine L’Equipe, Olivier Giroud a rebondi à une question sur sa discrétion sur le terrain. "Discret parce que des fois on fait des courses mais les ballons n'arrivent pas, a lâché l’attaquant des Bleus. Après, je ne prétends pas faire toujours les bons appels mais je me suis évertué à donner des solutions dans la surface. Pour le coup, avec deux bons ballons de Ben (Pavard) et de Wissam (Ben Yedder), j'ai pu bien finir mais on aurait pu marquer plus de buts si on avait été plus efficaces."

"Vous dites qu'on ne m'a pas beaucoup vu au début mais peut-être qu'on aurait pu mieux se trouver, a ajouté Olivier Giroud. Mais je suis très heureux d'avoir pu aider l'équipe. Il n'y a aucune amertume ne vous inquiétez pas." Pas d’amertume, donc. Mais qui peut se sentir visé par ces propos ? Kylian Mbappé ? Le Parisien a dû migrer plus clairement vers le côté gauche, quand Olivier Giroud a remplacé Karim Benzema.

Deschamps veut éviter de "stigmatiser" Mbappé

En entendant le début de polémique, Didier Deschamps est lui-même intervenu sur le sujet, en direct sur la chaine L’Equipe. Pour tenter de calmer les choses. "Si les ballons arrivaient à chaque fois sur les appels…, a d’abord soufflé le sélectionneur des Bleus. C’est toujours pareil, l’attaquant dit ‘je fais (l'appel) mais ça vient des milieux’, les milieux vont dire que c’est les attaquants… Vous faites les débats mais non… Il le dit, ça peut arriver. C’est peut-être la vérité certaines fois. Dans certaines situations, c’est la passe qui ne vient pas. Ou des fois, c’est le mouvement qui ne vient pas."

Et Didier Deschamps a assuré qu’il ne fallait pas "stigmatiser sur Kylian ou qui que ce soit". "Je lui ai parlé à la mi-temps aussi, a-t-il expliqué au sujet de Kylian Mbappé et son décalage à gauche. Olivier n’a pas le même profil que Karim. Il a une position plus axiale, de pivot. Alors qu’en première mi-temps, les trois pouvaient permuter et se retrouver dans n’importe quelle zone. Après, s’il a à faire une passe… S’ils font une action individuelle alors qu’ils auraient pu faire une passe, c’est le jeu qui leur impose. C’est à eux de choisir." Avant de s’envoler pour l’Allemagne et de débuter l’Euro, il faudra peut-être tempérer les ego des uns et des autres à Clairefontaine…

LP