RMC Sport

France-Suède en direct: Deschamps défend le "gros travail" du staff avec Mbappé

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé - ICON SPORT

Déjà qualifiée pour le Final Four de la Ligue des nations, l'équipe de France a conclu son année 2020 par une victoire 4-2 contre la Suède. Giroud a signé un doublé.

[23h49]

Deschamps en conférence de presse: "Le staff a fait un gros travail avec Mbappé"

"(Kylian Mbappé ?) Tout s’est bien passé avec Kylian. Il va rentrer dans son club, à disposition, frais. J’ai l’impression que quand il vient en équipe de France, on n’est pas capable de s’en occuper. On a fait les choses graduellement, par rapport à son ressenti. Ce n’était pas possible contre le Portugal, alors qu’il y tenait. J’avais un choix à faire par rapport au temps de jeu. Ça fait 18 jours. On a pris le temps de le pré-échauffer. Il a fait un échauffement beaucoup plus long que 15 minutes, s’il s’était échauffé à la 46e minute. Il s’est échauffé à l’intérieur (dans les vestiaires), puis après. Il était bien, il avait de bonnes sensations. Il a fait une passe décisive. Il retrouve le plaisir du jeu. Maintenant, il va retrouver son club. Et je crois qu’ils ont un match assez rapidement, en fin de semaine (vendredi contre Monaco, ndlr), comme d’autres joueurs d’ailleurs. Le staff médical, avec le préparateur, a fait un gros, gros travail pour lui permettre d’être guéri, sur le terrain aujourd’hui et à disposition de son club à partir de demain."

[23h37]

Deschamps en conférence de presse: "Trop injuste avec Giroud"

"(Olivier Giroud ?) Les piques, ça vient de l’extérieur. Ça ne marche pas comme ça avec Olivier. Je discute avec lui, il est conscient de la situation. On ne peut pas remettre en cause ce qu’il a fait, ce qu’il est capable de faire et ce qu’il pourra faire. Il l’a prouvé encore ce soir. C’est un cas un peu à part. on a l’impression qu’à chaque fois qu’il vient, il faut qu’il fasse ses preuves. Evidemment, il est toujours compétitif. Il vient avec un déficit physique. Depuis octobre, il a eu très, très peu de temps de jeu. Le premier match lui a servi. Il est bien rentré au Portugal. Là, il met deux beaux buts. On ne parle pas d’un joueur qui n’a rien fait jusque-là. On est souvent trop injuste avec lui. Il y a un minimum quand même. S’il n’est pas bon, ça peut arriver. De là à dire que c’est fini… C’est comme si ce soir, avec ce qu’a fait Olivier, Anthony Martial avait perdu des points… Non, personne n’a perdu des points. Les deux en ont gagné. Ce sont deux joueurs différents. Olivier sait qu’il faut le remettre à chaque fois, dans la tête et le corps. Il a une situation dans son club qui ne lui convient pas, qui ne lui permet pas d’arriver dans les meilleures conditions."

[23h30]

Deschamps en conférence de presse: "Pogba a l’orgueil, la fierté et surtout le talent"

"(Paul Pogba ?) Il n’y a qu’à regarder ce qu’il a fait. Le premier match lui a servi. Avec ce qu’il est capable de faire au Portugal et ce soir… Je ne vais pas lancer de piquer à qui que ce soit. Moi, je le connais. Je sais comment il fonctionne. Il a l’orgueil, la fierté et surtout le talent. Quand il faut défendre, il est capable de défendre. Et quand il faut se projeter, il est capable de se projeter, s’il y a une passe décisive à faire. Paul, c’est un joueur de top niveau. J’espère que ça lui servira, comme à d’autres, quand ils rejoindront leurs clubs."

[23h26]

Deschamps en conférence de presse: "C’est un peu comme une famille"

"Ce sont des tops joueurs. Et avec l’état d’esprit. Il y a un noyau dur. Les cadres ont un rôle important. Même s’ils peuvent être ponctuellement moins bien dans leurs clubs, quand ils sont là, ils savent pourquoi ils sont là. C’est un peu comme une famille. Ils ont cette force collective de compétiteurs. La qualité est là. J’ai des joueurs de haut niveau. J’ai différentes options. Je n’ai pas à me plaindre. C’est leur mérite aussi. Il y a une émulation en interne aussi. Le plus important, le socle, c’est l’état d’esprit. Quand il faut être là, on est là."

[23h23]

Deschamps en conférence de presse: "Thuram a fait voir ce qu’il est capable de faire"

"(Marcus Thuram ?) Ce n’est jamais évident quand on vient pour la première fois. Il est imperméable (aux émotions). Il aime ça. Plus les matchs sont de haut niveau, plus il les aime. Il a eu du temps de jeu sur les trois matchs. Il a fait voir ce qu’il est capable de faire, avec le ballon, dans sa capacité à percuter. C’est bien, pour un premier rassemblement. Il y a beaucoup de concurrence. Il faut toujours tirer profit du temps de jeu."

[23h18]

Deschamps en conférence de presse: "Avec du panache"

"L’objectif est atteint. Nous avons pris 16 points sur 18. Aucune équipe n’a fait mieux. On avait quand même dans notre groupe le vice-champion du monde et le champion d’Europe en titre. Tout n’a pas été parfait, on ne va pas fanfaronner. Mais je pense quand même qu’il faut apprécier ce qu’on a été capable de faire sur huit matchs en trois mois. On a toujours été compétitif. Aujourd’hui, c’est une question de panache aussi. Ça n’aurait pas changé notre vie. Mais la dernière impression, c’est toujours sur le dernier match. C’est bien de clôturer notre qualification pour le Final Four avec du panache. On aurait pu mettre plus de buts. On peut toujours moins en prendre. On a maintenu le niveau, trois jours après le Portugal."

[23h00]

Pavard: "C'est vrai qu'on joue un peu mieux"

Interrogé par la chaîne L'Équipe sur le jeu des Bleus plus séduisants depuis le match contre le Portugal, Benjamin Pavard a répondu: "C'est vrai qu'on joue peut-être un peu mieux au football. On essaie de repartir de l'arrière dès que c'est possible. On a fait deux gros matchs collectivement, aussi bien défensivement qu'offensivement. On est tous très content. (...) On a vraiment fait des progrès. On apprend encore plus à se connaître avec l'enchaînement des matchs. Il y a une très bonne atmosphère dans l'équipe". Quant à son nouveau but en reprise de volée, au second poteau: "C'est vrai que je la prends bien. Je suis très content. J'attendais depuis un moment d'en remettre une avec l'équipe de France. J'en avais mis quelques-unes avec le Bayern, mais je voulais en mettre une en France. Depuis tout petit, j'adore faire des reprises de volées ou des retournés. Mais je n'ai pas encore tenté de retourné!"

[22h53]

Deschamps heureux de l'état d'esprit de son groupe

Pour ce dernier match de l'année, Didier Deschamps s'est satisfait sur M6 d'avoir eu "un peu plus de réponses" sur son groupe en vue de l'Euro de l'été prochain. Le sélectionneur des Bleus a également salué la prestation d'Olivier Giroud, en difficulté contre la Finlande et en manque de temps de jeu avec Chelsea: "Aujourd'hui, il est encore là. Il en a mis de deux de plus. Vous allez me dire qu'il a gagné des points et qu'Anthony Martial en a perdu. Mais non, c'est l'équipe de France qui gagne les points. Certains commencent, d'autres rentrent. J'ai des options différentes et des joueurs de top niveau. Au niveau de l'état d'esprit, c'est parfait".

[22h49]

Giroud: "Je suis habitué à être chahuté"

Au micro de M6, le double buteur de l'équipe de France s'est montré heureux d'avoir su gommer sa mauvaise prestation délivrée contre la Finlande. Mais il assure ne pas avoir voulu prendre une quelconque revanche: "Pas du tout. Jamais. Je suis habitué à être chahuté, donc ça fait partie de mon expérience, de ma carrière. Ça me donne encore plus de force. Je n'ai aucun soucis avec ça".

L'Espagne rejoint la France au Final Four en humiliant l'Allemagne

Et la Roja a écrit l'histoire en s'imposant 6-0 contre l'Allemagne ! Il s'agit de la plus large défaite de l'histoire de la Mannschaft en match officiel.

C'est terminé ! Les Bleus s'imposent 4-2 contre la Suède pour leur dernier match de 2020 !

Ils étaient déjà qualifiés pour le Final Four, mais ils ont fait le taf avec la manière. Claesson a vite ouvert le score, mais Giroud, Pavard et de nouveau Giroud ont permis à la France de prendre le large. Quaison a remis un peu de piment en toute fin de match, et Coman a marqué juste avant le coup de sifflet final.

[90'+4
4-2]

BUT !!!

La Suède fait monter son gardien pour l'ultime coup franc... et le tire très mal, à ras de terre sur le premier rideau français. Coman est lancé en profondeur, et prend son temps pour pousser le ballon au fond à une trentaine de mètres du but vide.

[90'+2]

Pavard reste au sol après un contact avec Forsberg. Les Suédois se plaignent d'un gain de temps. C'est sans doute un peu le cas, mais ça semblait rugueux malgré tout.

[90']

Avec tous ces changements, il y aura quatre minutes de temps additionnel.

[88'
3-2]

BUT !!!

La Suède va pousser et croire au match nul. Centre de Kulusevski depuis la gauche, Bengtsson surgit au deuxième poteau et remet le ballon dans l'axe à Quaison qui n'a plus qu'à le pousser au fond. 3-2 !

[88']

La Suède a aussi fait ses cinq changements : Cajuste remplace Larsson.

[86']

Berg est remplacé par Isak, attaquant de 21 ans de la Real Sociedad et un visage qu'il faudra apprendre à connaître ces prochaines années.

[84']

Le double buteur Giroud est remplacé par Coman. La France a fait ses cinq changements.

[82']

Les Bleus sont solides jusqu'au bout, et ne lâchent rien dans la surface. Griezmann est là dans ses six mètres pour mettre le ballon en retrait à Lloris d'une tête plongeante !

[78']

Nzonzi remplace Rabiot, clairement l'un des grands gagnants de ce rassemblement. Deschamps tient peut-être son nouveau Matuidi pour le côté gauche du 4-2-3-1.

[75']

Pas loin d'un nouveau but régalade : sur un centre, contrôle de la poitrine orienté de Giroud pour Griezmann qui frappe de volée au-dessus de la transversale.

[74']

Après le très peu enthousiasmant amical contre la Finlande, les deux matchs de Ligue des Nations ont rappelé ce dont on avait jamais douté : que la France avait un vivier assez unique et de belles années qui l'attendent. Miam.

[71']

Pendant cette mi-temps logiquement un peu moins passionnante, l'Espagne est en train de coller un 5-0 à l'Allemagne. Ça aussi c'est rassurant en vue de l'Euro, étant donné que la Mannschaft est dans la poule des Bleus.

[66']

Trois changements suédois : Krafth, Quaison et Helander remplacent Lustig, Claesson et Lindelöf.

[65']

À moins d'un improbable retournement de situation, on connaît un nouveau qualifié pour le Final Four : l'Espagne mène en effet... 4-0 contre l'Allemagne dans la finale de leur groupe.

[64']

2-2 dans l'autre match du groupe entre la Croatie et le Portugal.

[

59'
3-1

]

BUT !!!

Mbappé est décisif d'entrée, avec un centre parfait pour la tête plongeante de Giroud. Le record d'Henry se rapproche encore, et les Bleus continuent de dérouler !

[59'
3-1]

ENCORE UN BUT POUR GIROUD !

[58']

Thuram est remplacé par Mbappé, qui aura donc le droit à un peu plus d'une demi-heure.

[56']

Thuram boite un peu, Mbappé se prépare donc à entrer.

[53']

Giroud à quelques centimètres du doublé !

Encore un superbe centre de Sissoko et encore une tête de l'épaule de Giroud ! Le ballon passe malgré tout à quelques centimètres de la lucarne d'un Olsen battu.

[52']

Le Portugal a égalisé contre la Croatie, et la Suède n'a "plus qu'à" gagner pour rester en Ligue A si le score en reste là.

[50']

Les Bleus sont toujours bien appliqués, à l'image de ces lignes solides lorsque la Suède fait tourner le ballon.

[46']

Deux changements à signaler à la pause : Zouma et Digne remplacent Varane et Hernandez.

[46']

C'est reparti !

Mbappé s'échauffe pendant la pause. Au micro de M6, Deschamps n'a pas voulu dire combien de temps de jeu il avait prévu de donner au Parisien. "Une demi-heure ? Plus ou moins..."

Les Suédois doivent faire mieux que la Croatie pour ne pas être relégués en Ligue B. Pour l'instant, ça sent mauvais pour eux...

2-1 pour l'équipe de France à la pause !

Surpris d'entrée par un but de Claesson sur la première offensive suédoise, les Bleus ont très bien réagi ! Sérieux dans le jeu, ils ont renversé les Scandinaves grâce à un but de Giroud sur un centre en retrait de Thuram et une volée de Pavard au second poteau sur une frappe contrée de ce même Thuram. Un match qui compte pour du beurre, mais où on prend du plaisir !

[44']

Kulusevski est stoppé des deux bras par Varane alors qu'il était lancé dans la surface. Ça semble clair au ralenti, un peu moins pour l'arbitre à vitesse réelle. Tant mieux.

[42']

Encore beaucoup de bonheur qui nous attend avec la génération Marcus Thuram, puis celle Titouan Mbappé, puis celle Marcus Thuram Jr...

[39']

La Suède pensait peut-être venir passer une soirée tranquille face à des Bleus en claquettes, mais c'est Olsen qui se retrouve contraint d'en sortir plein, des claquettes. Belle envolée du gardien sur une frappe lointaine de Rabiot.

[36']

BUT !!!

Qu'est-ce que nous a fait Thuram sur ce coup-là ? Percée monumentale du fils de Lilian, conclue par une roulette dans la surface et une frappe enchaînée contrée par un défenseur. Ça revient sur Pavard, qui nous fait un remake de son hit mondial, un peu moins impressionnant vu que la balle part à ras de terre. Ça fait quand même 2-1...

[36'
2-1]

PAVARD ! LA VOLÉE, TU CONNAIS !

[31']

La Suède a du mal à créer le danger heureusement qu'en transitions rapides. Et encore, même là, ça ne suffit pas vraiment à mettre l'arrière-garde française en difficulté.

[29']

Alors, est-ce qu'il a encore le temps pour dépasser Henry ?

[27']

Beau geste de Rabiot avec un dribble derrière la jambe d'appui. Le milieu de la Juventus est moins brillant qu'au Portugal pour l'instant, mais s'installe tranquillement dans l'entre-jeu.

[24']

[21']

Le corner suédois suivant est donc joué par Varane, mais ça ne prête pas à conséquence : coup de sifflet de l'arbitre pour une faute offensive avant même que le ballon n'arrive dans la boîte.

[20']

Les Suédois savent qu'ils jouent leur place en Ligue A et tentent donc de répondre après l'égalisation. Varane sort pour se faire soigner après un contact aérien sur un corner.

[16'
1-1]

BUT !!!

Les Bleus sont récompensés de leur premier quart d'heure sérieux et jusque-là mal payés. Giroud envoie une frappe lourde imparable sur un centre en retrait de Thuram !

[16'
1-1]

GIROUD ÉGALISE !

[12']

Giroud fait briller Olsen !

Face au bloc bas suédois, les Bleus tentent aussi de passer les côtés. Sissoko adresse un superbe centre pour Giroud, dont la tête est repoussée par une belle parade d'Olsen.

[10']

Grosse bagarre dans la surface suédoise sur un corner. Giroud reprend le ballon de l'épaule et Pogba est bien pris par la défense dans la foulée. Mais ça montre une nouvelle fois que les Bleus sont au niveau d'investissement requis pour un match international.

[8']

Belle talonnade de Griezmann sur le côté droit. Seul problème : le ballon arrive ensuite sur Sissoko et Giroud, et c'est plus difficile techniquement. Les Bleus semblent plutôt sérieux dans l'attitude malgré cette ouverture du score rapide.

[4'
0-1]

BUT !!!

Centre en retrait repoussé du bout du pied par Pogba. Ça revient sur Claesson à l'entrée de la surface, qui aurait pu chercher le penalty lorsque Pogba se relève mais reste debout et tente un pointu. Le ballon est dévié par Varane et prend Lloris à contre-pied...

[4'
0-1]

LA SUEDE OUVRE LE SCORE SUR SA PREMIERE OFFENSIVE !

[3']

Premier enseignement à propos d'un sujet qui a agité quelques réseaux sociaux : Griezmann ne s'est pas coupé les cheveux et arbore un man bun. #PointCapillaire

C'est parti au stade de France !

[20h42]

Place à la Marseillaise.

[20h41]

C'est l'heure des hymnes, en commençant par Du Gamla, Du Fria.

[20h39]

Les joueurs entrent sur la pelouse au son de l'hymne de la Ligue des Nations (je suppose). Qui, on doit bien l'avouer, reste en général dans la tête toute la soirée, au minimum.

[20h36]

[20h23]

La Suède veut éviter la relégation en Ligue B

Si ce match n'a pas d'intérêt pour l'équipe de France, assurée de participer au Final Four, il en a un pour celle de Suède. Les Scandinaves sont actuellement derniers du groupe, juste derrière la Croatie (même différence de buts particulière, même différence de buts générale, meilleure attaque pour les vice-champions du monde). Il faudra donc faire mieux que Modric & Co contre le Portugal pour rester en Ligue A, le plus haut niveau de cette Ligue des Nations.

[20h13]

Sissoko > Platini

Bon, ce n'est pas la stat la plus importante de l'histoire du foot, mais elle montre la longévité du milieu de Tottenham, qui a fêté sa première sélection le 10 octobre 2009 contre les Féroé à Guingamp et s'apprête à porter le maillot bleu pour la 65e fois.

[19h23]

La compo de la Suède :

Olsen – Lustig, Lindelöf, Danielson, Bengtsson – S.Larsson, K.Olsson, Claesson, Forsberg – Kulusevski, Berg

Remplaçants :

Johnsson, Nordfeldt, M.Olsson, J.Larsson, Isak, Svensson, Helander, Krafth, Cajuste, Svanberg, Sema, Quaison

[18h57]

Les Bleus avec Sissoko, Rabiot et Thuram

Didier Deschamps a décidé d'aligner Moussa Sissoko, Paul Pogba, Adrien Rabiot et Marcus Thuram au milieu, dans un 4-4-2. Antoine Griezmann et Olivier Giroud sont associés en attaque. 

La compo des Bleus: 

Lloris - Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez - Sissoko, Pogba, Rabiot, Thuram - Griezmann, Giroud 

Remplaçants:

Mandanda, Maignan, Lenglet, Aguilar, Mbappé, Coman, Zouma, Nzonzi, Martial, Digne, Dubois

[18h53]

Mbappé sur le banc

De retour après une gêne musculaire, Kylian Mbappé n'est pas titularisé par Didier Deschamps ce mardi pour France-Suède. L'attaquant du PSG sera sur le banc au coup d'envoi. 

(LT)

[18h44]

Le vestiaire des Bleus

[17h54]

Deschamps n'aime pas la crise chez les Bleues

A la veille de France-Suède, Didier Deschamps a été interrogé en conférence de presse sur la crise chez les Bleues, avec l'interview choc d'Amandine Henry pour critiquer la sélectionneure Corinne Diacre. Défendant cette dernière, le patron des Bleus n'a pas caché son agacement.

>> Toutes les infos ici

[17h50]

Le retour de Mbappé

Eloigné des terrains depuis le 31 octobre et la victoire du PSG à Nantes, à cause d'une fatigue musculaire, Kylian Mbappé va rejouer ce mardi soir. Mais selon les informations de RMC Sport, l'attaquant de 21 ans ne disputera pas l'intégralité de la rencontre. 

>> Plus d'infos ici

[17h45]

Bonjour et bienvenue sur RMC Sport !

Suivez en direct avec RMC Sport le dernier match de l'année 2020 pour l'équipe de France, ce mardi soir face à la Suède en Ligue des nations au Stade de France (20h45). Un match sans enjeu pour les Bleus, déjà assurés de participer au Final Four de la compétition en octobre 2021, grâce à leur belle victoire au Portugal samedi dernier (1-0).