RMC Sport

France-Uruguay: le plan de Deschamps et des Bleus pour les tirs au but

L’équipe de France affronte l’Uruguay ce vendredi (16h) en quart de finale de la Coupe du monde. La rencontre entre les Bleus et la Céleste s’annonce serrée et pourrait bien déboucher sur une séance de tirs au but. Une éventualité à laquelle Didier Deschamps et Hugo Lloris se préparent mais sans vraiment en faire une priorité.

Auteur de quelques boulettes cette saison avec Tottenham ou l’équipe de France, Hugo Lloris enchaîne les bonnes performances lors de la Coupe du monde en Russie. Le gardien des Bleus conserve la confiance de son sélectionneur Didier Deschamps avant le quart de finale contre l’Uruguay ce vendredi (16h). Et ce, même en cas de tirs au but. 

Lloris: "Ne pas se tromper de match"

Malgré quatre buts encaissés en autant de matches, le capitaine des Bleus se veut confiant avant le duel contre la Céleste. Interrogé ce jeudi par la presse sur l’éventualité d’une séance de tirs au but face au Godin, Suarez et consorts, Hugo Lloris a un peu éludé la question. "Avant de passer à cet exercice-là, il y a 90 minutes et des prolongations, il ne faut pas non plus se tromper de match, a-t-il lancé aux journalistes présents à Nijni Novgorod. On se doit de se sublimer."

Lloris meilleur que Muslera sur penalty

S’il préfère ne pas trop y penser, Hugo Lloris le sait, il aura un rôle déterminant en cas de tirs au but. Peut-être l’appréhende-t-il un peu. Et pour cause, l’exercice des penalties ne lui réussit pas particulièrement. Depuis le début de sa carrière professionnelle, le gardien des Spurs en a arrêté 10 sur les 62 tentés contre lui, soit 16,1% d’efficacité. Mais que le Français se rassure, son homologue uruguayen ne fait pas mieux. Fernando Muslera a sorti trois penalties sur les 26 auxquels il a fait face, soit 11% de réussite.

Pas de changement pour Deschamps

Le sélectionneur Didier Deschamps n’envisage pourtant pas de garder un remplacement pour faire sortir son gardien au profit de Steve Mandanda et Alphonse Areola. Le patron des Bleus ne fera donc pas comme Louis van Gaal en 2014. En poste à la tête des Pays-Bas, le sélectionneur avait sorti Jasper Cillessen pour Tim Krul avant les tirs au but contre le Costa Rica (0-0, 4 tab à 3).

Comme Hugo Lloris, Didier Deschamps préfère ne pas trop y penser. Mais le cas échéant, il fera confiance à son titulaire. "Changer de gardien avant les penalties? Pourquoi changer un gardien, vous estimez qu'il ne peut pas arrêter des penalties? S’il n’y a pas de soucis, Lloris ira jusqu'au bout." Voilà qui a le mérite d'être clair.

JGL