RMC Sport

Allemagne: Löw veut discuter avec Özil, malgré la brouille entre eux

Après l'élimination de l'Allemagne contre l'Angleterre à l'Euro, Joachim Löw, qui va être remplacé par Hansi Flick à la tête de la Mannschaft, a évoqué le cas Mesut Özil à l'occasion de sa dernière conférence de presse. Le futur ex-sélectionneur a rappelé que la retraite internationale du joueur en 2018 avait été une "immense déception" pour lui.

Pour sa dernière conférence de presse en tant que sélectionneur de l'équipe d'Allemagne, Joachim Löw a joué la carte de la mansuétude. Au lendemain de l'élimination de la Mannschaft en huitièmes de finale de l'Euro (défaite 2-0 face à l'Angleterre), le technicien de 61 ans, dont le remplacement par Hansi Flick est acté depuis bien longtemps, a été interrogé sur ses rapports avec Mesut Özil. Les deux hommes sont en froid depuis quelques années, en particulier depuis que le meneur de jeu a pris sa retraite internationale en 2018.

>> Euro 2021: les infos en direct

"Qu'il quitte l'équipe nationale sans me consulter en amont a été une immense déception humaine. Nous n'en avons pas parlé après", a d'abord rappelé Joachim Löw, mercredi, avant de faire un pas vers le joueur. "Un jour, nous finirons par se mettre autour d'une table et discuter", a-t-il ainsi ajouté, en rappelant au passage que l'ex-numéro 10 d'Arsenal et du Real Madrid était "très important" pour l'équipe.

Özil avait quitté la sélection avec fracas

Mesut Özil avait quitté l'équipe nationale sur fond de controverse par rapport à son amitié avec le président turc Recep Tayyip Erdoğan. Il avait, en claquant la porte, dénoncé une complicité de la fédération allemande de football par rapport à des incidents "racistes et haineux" vis-à-vis de lui.

À l'époque, les critiques liées au patriotisme de Mesut Özil se mélangeaient à celles portant sur son niveau de jeu. Il avait été jugé grandement responsable de l'élimination précoce de l'Allemagne à la Coupe du monde 2018 en Russie. L'équipe avait terminé bon dernière du groupe F, après une défaite surprise 1-0 contre le Mexique et un revers rocambolesque 2-0 contre la Corée du Sud (qui avait inscrit les deux buts de la rencontre dans le temps additionnel).

À Fenerbahçe depuis janvier dernier, après une longue mise au placard à Arsenal, Mesut Özil n'a pu disputer que 11 matchs et délivrer qu'une seule passe décisive. La faute à une blessure importante aux ligaments de la cheville, qui l'a contraint à rater près de deux mois de compétition.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport