RMC Sport

Equipe de France: Benzema, le déclic et une ferveur multipliée

Karim Benzema a évacué une immense pression en inscrivant un doublé mercredi face au Portugal (2-2) à l’Euro 2021. Il a aussi ravivé l’emballement qui accompagne son retour en équipe de France après quelques doutes lors de ses dernières prestations.

Les bras au ciel, grand sourire et regard appuyé vers les tribunes. Karim Benzema a retrouvé la sensation de marquer avec le maillot de l’équipe de France, mercredi face au Portugal (2-2). Sa dernière réalisation avec les Bleus remontait au 8 octobre 2015, date de sa dernière sélection avant l’affaire de la sextape. Dans sa deuxième vie en sélection débutée le 2 juin dernier, il a donc attendu son cinquième match pour marquer. Ce fut un vrai soulagement pour lui et ses partisans nombreux.

"On attendait mon retour en équipe de France et bien sûr les buts, reconnait l’attaquant du Real. J’ai marqué aujourd’hui, je suis très content de mon match." Son expérience et ses trophées en pagaille ne lui ont pas évité d’échapper aux immenses attentes de son retour. Elles ont enflé face à ses échecs aux buts: un penalty manqué face au pays de Galles en préparation, une grosse occasion gâchée contre la Hongrie.

Lui-même a reconnu une pression différente que celle en club. Celle-ci implique tout un pays, ses nombreux fans, ses détracteurs et ceux qui ne peuvent s’empêcher de l’opposer à Olivier Giroud. D’un penalty, Benzema a célébré en rassemblant tout le monde.

"On est là pour rassembler un maximum de personnes"

"J’aime quand les gens sont contents, me supportent, ça fait oublier les soucis de tout le monde, a-t-il ajouté. On est là pour rassembler un maximum de personnes. Que ce soit le président ou les supporters français, quand je vois ceux qui étaient là avec cette envie de ne rien lâcher. Ceux qui sont sur les Champs Elysées, à Lyon, parce que j’ai plein d’amis là-bas ou qui sont derrière nous. J’espère continuer à leur donner ces choses-là."

Karim Benzema a choisi de tirer le penalty, habituellement attribué à Antoine Griezmann
Karim Benzema a choisi de tirer le penalty, habituellement attribué à Antoine Griezmann © AFP

Sur le terrain, tout a aussi semblé différent après le penalty pour KB9, en difficulté en première période. Son choix de tirer le penalty - normalement attribué à Griezmann - l’a libéré. "Là, c’est énorme, prendre le penalty alors que ce n’est pas lui le premier tireur, insiste Jérôme Rothen, membre de la Dream Team RMC. Il le tire très bien. Juste après, il a un ballon juste après, il fait une déviation alors qu’il avait tout raté juste avant... Tu te dis attention. C’était encore plus flagrant en deuxième mi-temps ; notamment avec l’entrée de Coman avec qui il a faut des dédoublements, des remises en une touche, la relation avec Griezmann… Comme par hasard, tout est plus simple."

Deschamps: "Ces deux buts vont lui faire du bien"

Avant le match, Antoine Griezmann avait assuré que Benzema allait ouvrir le robinet de buts et qu’il n’allait plus s’arrêter. Il a vu juste puisque Benzema s’est offert un doublé dès le début de la seconde période en concrétisant une offrande de Paul Pogba. "C’est bien pour lui, a salué Didier Deschamps, lui aussi soulagé. Je suis très heureux pour l’équipe tout d’abord. Malgré toute l’expérience et le vécu qu’il a, il a un poids sur les épaules, une responsabilité. Il n’est pas là que pour marquer des buts, il fait beaucoup d’autres choses mais un attaquant vit pour ça aussi. Je pense que ces deux buts vont lui faire du bien. Il n’avait pas perdu ma confiance, bien au contraire."

"Sa libération est selon moi davantage venue après son second but, ajoute Willy Sagnol dans L’Equipe. Car ça, il sait que c'est un vrai but d'avant-centre. On a besoin de lui dans ces situations-là, il le sait. On l'a vraiment vu exulter après le second but car il sait que c'est celui-ci qui compte. On espère tous que ce but en appelle d'autres." Même Cristiano Ronaldo, son ancien partenaire au Real Madrid, l’a salué à la mi-temps. "Il sait ce que Karim est en train de vivre en termes de pression, conclut Rothen. Le petit geste de la main est un beau symbole." Que Benzema espère désormais prolonger en 8es de finale de l’Euro face à la Suisse, lundi (21h) à Bucarest.

NC