RMC Sport

France-Allemagne: l'entrée en lice des Bleus à l’Euro, ça a donné quoi par le passé?

L’équipe de France va entamer son Euro par un choc face à l’Allemagne, ce mardi à Munich (21h). Pour leur dixième participation à la compétition, les Bleus vont tenter de prendre un bon départ. Comme ils l’ont souvent fait dans le passé...

C’est l’heure du grand frisson. Enfin! Après avoir regardé l’ouverture de l’Euro à la télévision, l’équipe de France va faire son entrée en lice ce mardi à Munich. Les Bleus ont rendez-vous avec l’Allemagne pour un choc du groupe F programmé à l’Allianz Arena (21h). Dans l’antre habituelle du Bayern, les partenaires de Kylian Mbappé vont tenter de frapper fort d’entrée. Pour marquer les esprits et prendre déjà une option sur la qualification en 8es de finale. Histoire de perpétrer une certaine tradition...

En neuf participations à l’Euro, l’équipe de France n’a perdu qu’une seule fois son premier match. C’était lors de la toute première édition, en 1960. Un tournoi organisé dans l'Hexagone avec seulement quatre équipes, directement qualifiées pour les demi-finales. Dans ce format miniature, les joueurs d’Albert Batteux s’étaient inclinés 5-4 contre la Yougoslavie au Parc des Princes. Par la suite, les Bleus l’ont emporté à six reprises et concédé deux nuls. Jusqu’à cet Euro 2020, reporté d’un an à cause de la pandémie de Covid-19.

La frappe de Platini contre le Danemark

Lors de l’épopée de 1984, pour le deuxième Euro de son histoire, l’équipe de France a démarré son tournoi par un succès face au Danemark (1-0). Encore au Parc des Princes. Un résultat acquis grâce à une frappe de l’inévitable Michel Platini (78e). Ça a été plus compliqué en 1992, lorsque Jean-Pierre Papin a égalisé à l’heure de jeu face à la Suède à Stockholm (1-1). Mais les Français ont retrouvé le chemin de la victoire en 1996, grâce à un but de Christophe Dugarry face à la Roumanie à Newcastle (25e).

Michel Platini et Bruno Bellone
Michel Platini et Bruno Bellone © Icon

Le doublé inoubliable de Zidane contre l’Angleterre

Dans l’euphorie du sacre à la Coupe du monde 1998, les Bleus de Roger Lemerre ont débuté en trombe l’Euro 2000, en cartonnant le Danemark à Bruges (3-0), avec des réalisations de Laurent Blanc, Thierry Henry et Sylvain Wiltord. Mais le plus beau démarrage de l’histoire de l’équipe de France à l’Euro reste sans conteste celui de 2004. Alors que l’Angleterre de Frank Lampard menait 1-0 et que Fabien Barthez avait repoussé un penalty de David Beckham, Zinedine Zidane a claqué un doublé légendaire en deux minutes. Coup-franc et penalty (91e, 93e). Une émotion si forte que "Zizou" en a vomi sur la pelouse de Lisbonne.

Dimitri Payet
Dimitri Payet © Icon

Le missile de Payet contre la Roumanie

En 2008, la bande de Karim Benzema a posé les bases d’un petit fiasco en partageant les points avec la Roumanie à Zürich (0-0). Même résultat en 2012, avec un nul contre l’Angleterre et un but rageur de Samir Nasri en première période pour répondre à Joleon Lescott. Lors de la dernière édition, en 2016, les joueurs de Didier Deschamps avaient dû batailler pour venir à bout de la Roumanie au Stade de France (2-1). Après l’ouverture du score d’Olivier Giroud, c’est Dimitri Payet, sorti en pleurs, qui a arraché la victoire d’un missile en lucarne à la 89e. Quatre ans plus tard, les partenaires d’Hugo Lloris signeraient volontiers pour un scenario similaire contre l’Allemagne...

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport