RMC Sport

Euro 2020 (qualifs): Deschamps promet "une belle bataille" et "des ambiances chaudes"

L'équipe de France défiera l'Islande, la Turquie, l'Albanie, la Moldavie et Andorre lors des qualifications de l'Euro 2020. Si ce groupe s'annonce abordable pour les champions du monde, Didier Deschamps et Guy Stéphan appellent à se méfier de chaque adversaire.

Il fallait surtout éviter l’Allemagne et la Serbie. Mission réussie. Effectué ce dimanche à Dublin, le tirage au sort des qualifications pour l’Euro 2020 a offert à l’équipe de France un groupe largement abordable. Placés dans la poule H, les champions du monde affronteront l'Islande, la Turquie, l'Albanie, la Moldavie et Andorre. "On doit se qualifier. Ça aurait pu être pire, ça aurait pu être mieux, peu importe. Parmi ces cinq adversaires, il y en a deux qu’on a l’habitude de rencontrer: l’Islande et l’Albanie", a réagi Didier Deschamps au micro de RMC.

"On croise souvent ces deux équipes dans les phases de qualification. Ce n’est jamais évident d’aller jouer en Turquie, il y a toujours une ambiance très chaude. L’équipe de France n’a jamais rencontré la Moldavie. Et il y a Andorre. On va attendre le calendrier. Il y aura 30 points à prendre. Il faudra faire en sorte d’en prendre plus que nos adversaires pour se retrouver à l’Euro 2020", a poursuivi le sélectionneur des Bleus, qui s’attend pendant ces qualifications à rencontrer "des ambiances chaudes" lors de certains déplacements.

"Jouer avec le plus grand sérieux"

"Pour tous les pays, le fait de rencontrer la France championne du monde, c’est évidemment un honneur pour eux, mais ce sera une belle bataille sur le terrain. Notre objectif, c’est d’être le plus performant possible et de prendre plus de points que nos adversaires. C’est vrai que pour la Ligue des nations, il y avait des affiches parce qu’il y avait l’Allemagne et les Pays-Bas. Là ce ne sont peut-être pas des affiches, mais ce n'est pas pour autant qu'on va négliger l'observation et l'analyse pour jouer avec le plus grand sérieux", a analysé Deschamps.

Son adjoint, Guy Stéphan, a insisté sur le fait que les Bleus devront se méfier de chaque équipe. "Il faudra être respectueux de l’adversaire. Demandez aux Allemands, qui sont passés au travers face à la Corée du Sud à la Coupe du monde. C’est une nouvelle histoire qui commence. La Coupe du monde est terminée. Il faut penser à cette poule et finir si possible à la première place", a-t-il indiqué au micro de RMC. Les qualifications se dérouleront de mars à novembre. Les deux premiers de chacun des 10 groupes seront qualifiés pour la phase finale de l’Euro.

RR avec TM