RMC Sport

Euro 2021: Saka tacle la passivité de Twitter et Facebook contre la haine en ligne

Pris pour cible par des injures racistes après la défaite anglaise en finale de l’Euro 2021, Bukayo Saka a à son tour publié un message puissant sur ses réseaux sociaux, ce jeudi, pour condamner la haine en ligne.

Des trois Anglais qui ont raté leur tir au but lors de la finale de l’Euro 2021, perdue contre l’Italie, il était le seul à ne pas encore avoir réagi. Après Jadon Sancho et Marcus Rashford, c’est Bukayo Saka qui a à son tour publié un long message sur ses réseaux sociaux, en réaction aux nombreuses insultes racistes dont il a été victime. Dans celui-ci, il rappelle qu’"il n’y a pas de place pour le racisme et la haine dans le football" et que "l’amour gagne toujours". Il a en même temps dénoncé la passivité de Twitter et Facebook contre la haine en ligne.

"Nous gagnerons"

"À tous les réseaux sociaux : je ne veux qu’aucun enfant ou adulte ne reçoive les messages haineux et blessants que nous avons reçu avec Marcus et Jadon cette semaine. J’ai su instantanément quel genre de messages j’allais recevoir. C’est une triste réalité, mais nos plateformes puissantes ne suffisent pas pour mettre fin à ces messages", a déploré l’ailier d’Arsenal. "À la majorité de personnes qui se réunissent pour dénoncer ces messages : en passant à l’action et en dénonçant ses commentaires à la police et en évacuant la haine et en diffusant de la gentillesse, nous gagnerons."

"Pour tous ceux qui m’ont défendu, m’ont envoyé des lettres, ont soutenu ma famille et moi, je vous remercie, a-t-il poursuivi. C’est à ça que devrait ressembler le football. De la passion, des gens de toutes les races, tous les genres, toutes les religions et tous les contextes sociaux qui se réunissent pour une joie partagée autour des montagnes russes que sont ce sport."

Les Three Lions, "des frères pour la vie"

L’espoir des Gunners, 19 ans, a aussi profité de son message pour revenir sur son Euro. "C’était un honneur de faire partie de cette équipe d’Angleterre, a-t-il confié. Ce sont des frères pour la vie et je suis reconnaissant pour tout ce que j’ai appris avec les joueurs et le staff. Aider cette équipe à atteindre notre première finale en 55 ans, voir ma famille dans le public, savoir les sacrifices qu’ils ont fait pour que j’en arrive là, ça signifiait énormément pour moi."

"Il n’y pas de mots qui peuvent décrire à quel point je suis déçu de ce résultat et de mon penalty. Je pensais vraiment que nous gagnerions ça pour vous, a-t-il regretté. Ma réaction d’après-match voulait tout dire, je souffrais tellement et j’avais l’impression d’avoir laissé tomber tout ma famille anglaise. Mais je peux vous promettre ça : je ne laisserai jamais ni ce moment ni la négativité que j’ai subi me détruire."

Saka conclut son message sur une phrase forte : "L’amour gagne toujours". Un écho direct au mot d’ordre choisi par Sancho, dans son post Instagram publié mercredi : "La haine ne gagnera jamais".

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport