RMC Sport

Euro 2021: plusieurs supporters danois dénoncent des violences de fans anglais lors de la demi-finale

Les médias danois apprennent ce jeudi que 43 supporters se sont plaints auprès de leur fédération du comportement des fans anglais à leur encontre lors de la demi-finale de l’Euro 2021 perdue à Wembley. Plusieurs cas de violence sont notamment énumérés.

Les débordements constatés lors de la finale de l’Euro 2021 ont eu un précédent, seulement quelques jours plus tôt. Le mercredi 7 juillet, en marge de la seconde demi-finale de la compétition entre l’Angleterre et le Danemark, plusieurs dizaines de fans danois auraient été victimes de violences et humiliations diverses.

Un enfant de 9 ans pris à partie

Selon le média BT, ce sont au total 43 supporters danois qui auraient écrit à leur fédération pour dénoncer ces faits. Ainsi, un enfant de 9 ans aurait été hué par un supporters des Three Lions et un père aurait reçu un coup de poing dans le ventre alors même qu’il protégeait son fils des fans anglais. Cet harcèlement physique et moral se serait poursuivit après la rencontre, remportée sur le fil par l’Angleterre au terme d’une prolongation et d’un penalty généreusement accordé puis transformé en deux temps.

Alessandra Nørreriis, la supportrice initiatrice de la lettre transmise à la DBU, aurait également notifié une consommation manifeste de cocaïne parmi les supporters présents à Wembley. Par ailleurs, les sacs, billets et pass sanitaires des supporters n’auraient pas tous été vérifiés au moment d'accéder aux gradins de l’enceinte londonienne.

La fédération danoise réclame une enquête

Des faits similaires ont été reprochés à l’organisation lors de la finale où des images avaient montré des émeutes à quelques heures du coup d’envoi du match. Des supporters avaient forcé le passage pour entrer et plusieurs scènes de violences avaient également été constatées. Contactée par BT, la fédération danoise assure être "en contact avec les autorités et l’UEFA depuis le match pour nous assurer que la situation est prise au sérieux et fait l’objet d’une enquête". Pour le moment, l’UEFA n’a pas souhaité réagir sur ce début de polémique.

JAu