RMC Sport

Euro: l'UEFA recadre les sélections après le coca-gate de Ronaldo

Interrogée par Le Parisien, l'UEFA a indiqué qu’elle avait effectué un rappel à l'ordre à l'attention des nations présentes à l'Euro sur le rôle des sponsors durant le tournoi. Un recadrage après avoir vu Cristiano Ronaldo retirer une bouteille de Coca-Cola en conférence de presse.

Il y a d’abord eu Cristiano Ronaldo. Puis Paul Pogba. Et aussi Manuel Locatelli. Depuis le début de l’Euro, certains joueurs n’hésitent pas à toucher aux bouteilles des sponsors en conférence de presse. Parce qu'ils estiment qu'elles sont contraires à leurs valeurs, ou plus simplement parce qu'ils ont envie d'amuser la galerie. Ronaldo a été le premier à lancer ce mouvement, lundi, en retirant deux bouteilles de Coca-Cola posées devant lui pour les placer hors du champ des caméras de télévision et des photographes.

Des scènes relayées en boucle

"De l'eau, pas du cola", a asséné le champion d'Europe en titre, connu pour son hygiène de vie irréprochable. Pogba, lui, a préféré virer la bouteille d'une marque de bières avant de répondre aux questions des journalistes, mardi soir, après la victoire des Bleus à Munich contre l'Allemagne.

Auteur d'une superbe prestation face à la Suisse mercredi, l'Italien Locatelli a de son côté adressé un petit clin d’œil à Ronaldo en apportant une bouteille d'eau en conférence de presse et en écartant les bouteilles de Coca-Cola posées près de lui. Des scènes largement relayées sur les réseaux sociaux et qui semblent irriter de plus en plus les sponsors de l'Euro.

Interrogé ce jeudi par Le Parisien sur le geste de Ronaldo, l'UEFA a indiqué qu'aucune procédure disciplinaire ne serait ouverte à son encontre. Avant de faire savoir qu'elle avait tout de même "rappelé aux équipes participantes que les partenariats font partie intégrante du déroulement du tournoi et permettent d’assurer le développement du football à travers l’Europe, y compris pour les jeunes et les femmes". Difficile de ne pas y voir un recadrage et un appel à ne plus froisser les sponsors, qui versent des millions d'euros pour faire la promotion de leurs boissons pendant l'Euro.

En attendant de voir les effets de ce rappel à l'ordre, Coca-Cola peut compter sur le soutien... du sélectionneur russe. Présent devant les médias ce jeudi, Stanislas Tchertchessov s'est spontanément ouvert une bouteille du géant américain des boissons gazeuses pour en boire quelques gorgées sous le crépitement des appareils photos.

RR