RMC Sport

France-Suisse: ces trois fois où les Bleus ont joué en 3-4-3, avec trois victoires à la clé

L’équipe de France pourrait jouer dans un dispositif à trois défenseurs, ce lundi face à la Suisse (21h) en huitièmes de finale de l’Euro 2021. Les Bleus ont déjà testé ce système récemment sans vraiment convaincre.

Didier Deschamps n’est pas du genre à s’arc-bouter sur ses positions. Comme à la Coupe du monde 2018 où il avait fait évoluer son schéma après le premier match poussif contre l’Australie (2-1), il pourrait changer de système, ce lundi lors du 8e de finale de l’Euro 2021 face à la Suisse (21h). Après concertation, le staff et les joueurs semblent désireux d’évoluer en 3-4-3 après le 4-3-3 face à l'Allemagne et le 4-2-3-1 contre la Hongrie, puis le Portugal. Ce ne serait pas une première pour les Bleus qui ont évolué à trois reprises dans ce schéma depuis leur sacre mondial en 2018.

>> Euro 2021: les infos en direct

Albanie-France: 0-2 (17 novembre 2019)

En l’absence de nombreux cadres (Mbappé, Pogba, Pavard, Hernandez), Didier Deschamps avait aligné les Bleus en 3-4-3 en Albanie (0-2), le 17 novembre 2019, lors du dernier match de qualification pour l’Euro 2020. Les Français, qui avaient déjà leur billet en poche au coup d’envoi, affichaient le même trio défensif (Varane-Lenglet-Kimpembe) que celui qui pourrait débuter ce lundi soir. Aligné en soutien du duo Giroud-Ben Yedder, Antoine Griezmann avait délivré une passe décisive et marqué le deuxième but. Les Bleus avaient gagné dans un dispositif plutôt séduisant.

Le onze des Bleus: Mandanda - Varane, Kimpembe, Lenglet - Dubois (remplacé par Pavard, 88e), Sissoko, Tolisso, B.Mendy (remplacé par Digne, 75e) - Griezmann, Giroud, Ben Yedder (remplacé par Fekir, 85e)

Suède-France: 0-1 (5 septembre 2020, Ligue des nations)

Dix mois après l’expérience en Albanie, Didier Deschamps avait repris le système à trois défenseurs pour entamer la Ligue des nations. Il l’avait utilisé le 5 septembre 2020 en Suède lors de la victoire des Bleus (0-1). Upamecano, Kimpembe et Varane formaient la charnière à trois dans une équipe privée de Pogba et Pavard. Cela fut poussif avec un Upamecano en difficulté pour sa première sélection. Kylian Mbappé avait inscrit l’unique but de la rencontre sur une action personnelle. L’attaquant parisien évoluait dans le même système qui pourrait être aligné ce lundi soir, associé à Olivier Giroud et soutenu par Antoine Griezmann. Ce dernier avait manqué un penalty en fin de rencontre.

Le onze des Bleus: Lloris - Upamecano, Kimpembe, Varane - Dubois (remplacé par F.Mendy, 88e), Rabiot, Kanté, Digne - Griezmann, Giroud (remplacé par Nzonzi, 90e+2), Mbappé (remplacé par Martial, 88e)

France-Croatie: 4-2 (8 septembre 2020, Ligue des nations)

Didier Deschamps avait conservé son 3-4-3 pour le deuxième match des Bleus face à l’Ukraine trois jours plus tard. Il avait formé un nouveau trio dans l’axe avec l’apparition de Lucas Hernandez, qui aura (s'il joue) un autre rôle ce lundi en tant que latéral gauche. Face à la Croatie, les Bleus s’en étaient tirés avec un nouveau succès qui n’avait pas masqué les déséquilibres. Un mauvais alignement de la charnière et un repli compliqué de Ferland Mendy avaient notamment permis aux Croates d’égaliser. Les Français s’étaient fait surprendre dans leur dos à plusieurs reprises. Buteur, Griezmann avait quand même confirmé son aisance dans ce rôle de soutien en réussissant plusieurs décalages. A l'exception de sa très courte apparition en Albanie, Benjamin Pavard n'a jamais joué dans ce schéma lors des trois expériences des Bleus.

Le onze des Bleus: Lloris - Upamecano, Lenglet, Hernandez - Sissoko, Kanté (remplacé par Camavinga, 63e), Nzonzi, F.Mendy – Griezmann (remplacé par Fekir, 78e), Martial, Ben Yedder (remplacé par Giroud, 63e)

NC