RMC Sport

Nice: Digard satisfait de tomber sur Bâle en Conference League

L’entraîneur de l’OGC Nice Didier Digard se montre assez satisfait du tirage au sort de Conference League, où son club affrontera le FC Bâle en quarts de finale. Il savoure le court déplacement à venir, les retrouvailles avec d’anciens Niçois et un match retour à domicile.

L’OGC Nice s’en est bien sorti au tirage au sort, et son coach semble bien conscient. Les Aiglons ont hérité du FC Bâle en quart de finale de Conference League, au lendemain de leur qualification acquise face au Sheriff Tiraspol (1-0, 3-1). Ce vendredi, leur entraîneur Didier Digard a réagi à la nouvelle, accueillie avec satisfaction.

"Au niveau géographique, c’est ce que l’on pouvait espérer de mieux"

"La bonne surprise, c’est surtout le match retour à l’Allianz Riviera, explique-t-il d’abord, au sujet de la deuxième manche prévue le 20 avril prochain. Après quand on arrive en quarts de finale, il ne reste que des adversaires de qualité. Ce qui est sympa, c’est de pouvoir revoir d’ancien Niçois donc c’est bien". Passés par le Gym, Andy Pelmard et Dan Ndoye évoluent aujourd’hui à Bâle.

"Et puis, c’est un déplacement plutôt court, ce qui nous arrange parce que après ce match on enchaîne sur Brest qui est le déplacement le plus long, note-t-il, alors que seulement 650 kilomètres séparent les deux villes. Au niveau géographique, c’est ce que l’on pouvait espérer de mieux". Pour rappel, Nice aurait pu croiser la route des Polonais de Lech Poznan ou des Néerlandais de l’AZ Alkmaar.

"On va bien les observer au moment venu"

"Ils sont sixièmes (en D1 suisse) mais c’est assez trompeur parce qu’ils ne sont qu’à trois points du troisième, conclut Digard avant la réception de Lorient (dimanche à 15h). C’est encore serré et c’est un club qui a l’habitude des compétitions européennes et qui a très souvent joué la Ligue des champions donc c’est un adversaire de qualité qui a changé de système depuis peu. Ils peuvent évoluer dans différents systèmes. On va bien les observer au moment venu".

JAu