RMC Sport

Ligue Europa: les impressionnantes plaies au visage du gardien du Slavia

Victime d’un coup de pied en plein visage lors du 8e de finale retour de la Ligue Europa entre les Glasgow Rangers et le Slavia Prague, le gardien Ondrej Kolar affiche d’importantes plaies qui témoignent de la violence du choc.

La qualification du Slavia Prague pour les quarts de finale de la Ligue Europa a laissé des traces. Notamment sur le visage du gardien Ondrej Kolar (26 ans). Ce dernier a reçu un coup de pied en pleine tête de l’attaquant des Glasgow Rangers, Kemar Roofe. Lancé en profondeur (61e), l’attaquant n’a pas retenu son geste en levant son pied en plein en pleine face de l’international tchèque. L’attaquant anglais a été expulsé et Kolar est resté un bon moment au sol avant d’être évacué sur le banc où il a reçu les premiers soins.

Il a assisté à la fin du match sur le bord du terrain en arborant des bandages sur le visage. A l’issue de la rencontre, des photos de ses plaies ont fuité et elles sont impressionnantes. Le gardien présente en effet une très large entaille sur le front ainsi qu’une blessure assez profonde sous son œil gauche, épargné par chance.

La soirée a viré au cauchemar pour les Rangers, finalement réduits à neuf après le nouveau carton rouge reçu par Leon Balogun. Après avoir arraché le match nul à l’aller (1-1), les hommes de Steven Gerrard, récemment sacrés champions d’Ecosse, se sont finalement inclinés 2-0 et disent adieux à la Ligue Europa. Déjà tombeur de Leicester au tour précédent, le Slavia poursuit sa route.

Un joueur de Slavia accusé d'insultes racistes

Cette qualification a aussi été accompagnée d’accusations d’insultes racistes prononcées par Ondrej Kudela contre Glen Kamara. "Oh, c'est un put*** de raciste", a lâché le milieu de terrain des Rangers en direction de l'arbitre, en désignant le numéro 15 du club tchèque du doigt. Deux joueurs du Slavia, dont le capitaine Jan Boril, ont alors tenté d’éloigner leur coéquipier de la scène.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue Europa

Mais l'embrouille s'est poursuivie durant plusieurs secondes. "Il m'a dit put*** de singe!", s'insurge un des joueurs de Glasgow. "Kamara a été victime de racisme", a assuré Steven Gerrard à l’issue du match. La rencontre s’est achevée dans un climat très tendu avec un début de bagarre générale. L’affaire ne devrait pas en rester là.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport