RMC Sport

FFF: Thiriez accuse Le Graët de menacer et harceler ses soutiens

Dans un texte publié sur Twitter, Frédéric Thiriez, candidat à la présidence de la FFF, a dénoncé "le harcèlement dont sont victimes [ses] soutiens".

La fameuse liste de soutiens à Frédéric Thiriez dans la course à la présidence de la FFF est décidément au coeur de nombreux débats. Alors que nombreuses personnalités du sport, comme Tony Parker, Ladji Doucouré ou Jo-Wilfried Tsonga ont tour à tour démenti une quelconque implication dans la candidature de l'ancien patron de la LFP, Frédéric Thiriez est monté au créneau ce lundi sur son compte Twitter.

Dans un long texte, il a souhaité dénoncer "le harcèlement dont sont victimes [ses] soutiens"... en accusant implicitement son adversaire dans la course à la présidence de la FFF, Noël Le Graët. "Depuis des mois, des personnalités du monde de la culture, des sportifs, des personnes engagées dans la vie publique ont souhaité soutenir ma candidature (...) Depuis l'entrée en campagne de mon concurrent, le 11 février, plusieurs de ces personnalités m'ont fait savoir qu'elles ont subi menaces de tous ordres, économiques mais pas seulement, harcèlement et intimidation, pour que leur nom soit retiré de mon comité de soutien", écrit Frédéric Thiriez.

Thiriez réfléchit "à des suites judiciaires"

"Que celles et ceux qui ont fait ce sale boulot occupent plutôt leur temps à rédiger un véritable programme pour le football, en particulier amateur (...) Je me réserve d'apporter à ces agissements les suites judiciaires qu'elles méritent", affirme-t-il ensuite après avoir expliqué que la composition de son comité de soutien serait bientôt retirée de son site internet.

Depuis ce lundi soir, la campagne pour le poste de président de la FFF est officiellement lancée. Ils ne seront finalement que trois à briguer le poste : Michel Moulin, Noël Le Graët et Frédéric Thiriez. Le quatrième candidat qui s'était déclaré, Jean-Michel Mapolin, n'a pas obtenu les parrainages nécessaires pour être retenu par la comission de surveillance électorale de la FFF.

Felix Gabory Journaliste RMC Sport