RMC Sport

Election à la FFF: Tsonga reprend aussi Thiriez de volée et dément le soutenir

Jo-Wilfried Tonsga a nié ce lundi une quelconque implication dans la candidature de Frédéric Thiriez à la présidence de la Fédération française de football. Le joueur de tennis a également regretté une maladresse de l’ancien patron de la LFP à son sujet.

A la fin il n’en restera qu’un…ou presque. Candidat déclaré en vue de l’élection présidentielle à la FFF, Frédéric Thiriez a perdu un nouveau soutien. Ou plutôt, l’ancien dirigeant de la LFP n’a jamais bénéficié de l’appui du tennisman Jo-Wilfried Tsonga malgré sa présence parmi les personnalités inscrites sur la liste "Fédérons les énergies" présentée par le rival de Noël Le Graët.

"Je ne connais pas personnellement Monsieur Fréderic Thiriez, a lancé l’actuel 62e joueur mondial dans un message partagé sur les réseaux sociaux. Je lui ai encore moins apporté mon soutien pour la présidence de la FFF."

Tsonga: "Autant le faire avec la bonne orthographe"

Après l’ancien basketteur et patron de l’Asvel Tony Parker ou encore le rappeur Soprano et l'ancien hurdler Ladji Doucouré, voilà une autre vrai-faux soutien de prestige qui s’envole pour Frédéric Thiriez.

A l’image de "TP", Jo-Wilfried Tsonga n’a que très peu apprécié de voir son image associée à celle du dirigeant. Surtout si son nom est écorné sur la liste électorale… Au moment de présenter ses soutiens, Frédéric Thiriez avait ainsi présenté le joueur de 35 ans sous le patronyme de "Wilfrid Tsonga".

"Quitte à utiliser mon nom et mon image, autant le faire avec la bonne orthographe", a conclu le vainqueur de la Coupe Davis 2017. Un rebondissement qui interroge sur la composition des appuis de Frédéric Thiriez. Une liste de personnalités qui comprend notamment le comédien Gérard Depardieu, la présentatrice Cécile de Ménibus, Yannick Noah ou l’ancien entraîneur du PSG, Luis Fernandez.

De quoi encore faire monter la pression avant l’élection présidentielle à la tête de la FFF prévue le 13 mars. Pour le moment trois hommes sont officiellement candidats pour diriger l’instance: Noël Le Graët, Michel Moulin et donc Frédéric Thiriez.

JGL