RMC Sport

Italie: Ranieri pas dans la short-list pour le job de sélectionneur

Claudio Ranieri - AFP

Claudio Ranieri - AFP - -

L’ancien international italien, Alessandro Costacurta, chargé de trouver un sélectionneur à la Squadra Azzurra, a révélé ce mercredi que le poste se jouerait entre Antonio Conte, Roberto Mancini et Luigi Di Biagio. Claudio Ranieri, l’entraîneur du FC Nantes, n’a pas été retenu.

Ils ne sont plus que trois à pouvoir prétendre reprendre les commandes de la sélection italienne. Antoni Conte, Roberto Mancini et Luigi Di Biagio sont les trois coaches retenus par l’ancien joueur Alessandro Costacurta, qui doit trouver un remplaçant à Gian Piero Ventura, limogé après l'échec historique de l’Italie aux éliminatoires du Mondial 2018 en Russie. Chargé du dossier depuis la mise sous tutelle de la fédération en janvier dernier, Costacurta a déclaré mercredi: "Nous prévoyons de nommer le nouvel entraîneur d'ici juin: Conte, Mancini ou Di Biagio, ce sont les noms retenus, ce ne sera pas quelqu'un d'autre". 

Trois concurrents de poids

Difficile de dire qui sera finalement choisi pour diriger la Squadra Azzurra après le naufrage face à la Suède. Antonio Conte a déjà emmené l'Italie en quarts de finale de l'Euro 2016 avant de prendre en mains le club de Chelsea. Mancini a conduit Manchester City en 2012 à son premier titre anglais et a remporté trois fois la Serie A avec l'Inter Milan. Il a déclaré qu'il voulait le poste afin de "réaliser son rêve de remporter une Coupe du monde". Et Di Biagio, qui est actuellement sélectionneur par intérim, dirigera la Squadra pour les matches amicaux contre l'Argentine et l'Angleterre le mois prochain. 

Claudio Ranieri finalement sur la touche

La surprise de cette annonce est que l’Italien Claudio Ranieri ne figure pas parmi les prétendants au poste. Son nom avait pourtant été évoqué à plusieurs reprises il y a quelques jours pour remplacer Ventura, et apporter un peu de fraîcheur à la sélection. Le coach n’aurait pas démérité, après avoir emmené le promus Leicester jusqu’au titre de champion d’Angleterre et jusqu'en quart de finale de Ligue des champions. L’actuel entraîneur de Nantes (6e de Ligue 1) n’avait d’ailleurs pas caché son envie d’obtenir le poste, en confessant notamment qu’il "quitterait le club s’il était appelé". Il avait d'ailleurs confié dans Team Duga que ça aurait été pour lui "une grande fierté". 

VIDEO. "La sélection italienne, ce serait une grande fierté", explique Ranieri

Alexandre Camino