RMC Sport

L’Espagne soutient massivement Benzema

-

- - AFP

Karim Benzema s'est exprimé mercredi sur TF1 pour la première fois après sa mise en examen dans l'affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. L'attaquant du Real Madrid s’est défendu et semble avoir convaincu les médias espagnols. Revue de presse.

« Une Incroyable déclaration d'innocence »

Une déclaration de Karim Benzema est ressortie en Une de tous les quotidiens espagnols ce jeudi matin : « On me traîne dans la boue comme si j'étais un criminel ». Pablo Polo, le rédacteur en chef de Marca et journaliste le plus proche de Benzema à Madrid, considère ses excuses publiques honnêtes. Le journaliste voit dans son intervention une « incroyable déclaration d'innocence » et conclut : « Je crois que Karim a été sincère ».

La présomption d’innocence mise en avant

Le journal As décortique l’interview de Karim Benzema en résumant tous les points évoqués par l’attaquant français : sa version de l’affaire, ses regrets, sa relation avec son ami d’enfance Karim Zenati ou encore sa vision de l’avenir et notamment sa place en équipe de France. Un juge de la Cour espagnole intervient dans le quotidien madrilène pour évoquer les possibles conséquences judiciaires en Espagne. Avec prudence, Enrique Lopez rappelle l’importance de la présomption d’innocence et assure que l’affaire Benzema aurait « difficilement une suite dans le domaine pénal espagnol ». Pour laver son nom, As révèle notamment que Benzema et son avocat, Alain Jakubowicz, avaient choisi de s’adresser à un grand quotidien français avant d’opter finalement pour le 20h de TF1 pour des raisons évidentes de visibilité.

Une référence à Sarkozy

Tandis qu’El Pais choisit de revenir aux prémices de l’affaire en évoquant la convocation de Djibril Cissé, El Correo revient sur les réactions politiques en France. De Manuel Valls fustigeant le manque « d'exemplarité » de Benzema à Nicolas Sarkozy qui n'aime pas « tous ces gens qui donnent des leçons d'exemplarité », le journal espagnol insiste sur la prise de position de l’ancien chef de l’Etat en faveur de défense de l’attaquant merengue. Si Karim Benzema n’a dans l’ensemble pas convaincu les Français, il est, pour l’instant, assuré du soutien de la presse espagnole.

dossier :

Karim Benzema

Sara Menai