RMC Sport

Le meilleur souvenir de commentateur de Jean-Michel Larqué: "Le match parfait" de Zidane en 2006

-

- - -

Présent pour la dernière fois à l'antenne de RMC comme présentateur de Larqué Foot, Jean-Michel Larqué est revenu ce vendredi sur son plus beau souvenir de commentateur. Et ce dernier nous renvoie en 2006, lors d'un certain France-Brésil.

Qui dit dernière de Larqué Foot pour Jean-Michel Larqué, dit forcément ouverture de la boîte à souvenirs. Le consultant football et membre de la Dream Team RMC Sport s'est collé à l'exercice ce vendredi, pour son ultime émission, en nous révélant quel était son meilleur moment derrière un micro, au moment de décortiquer en direct une rencontre de football.

>> Les podcasts de Larqué Foot

​​​​​​​

"Mon meilleur souvenir de commentateur, c’est 2006, je suis avec Thierry Gilardi pour commenter France-Brésil. Le match de Zizou, c’est un chef d’œuvre. Avec mon épouse, nous avions visité un musée à Madrid. Le temps que l’on regarde 200 tableaux, il y avait un monsieur qui était au départ devant un tableau et trois heures plus tard, était toujours devant le même tableau. Il devait le déguster, le savourer. Moi, j’ai savouré ce match-là."

"Tout footballeur rêve un jour de réussir ce que Zizou a réussi ce jour-là"

Tout footballeur rêve un jour de réussir ce que Zizou a réussi ce jour-là. La perfection. Le match parfait. Tout était parfait, sur le plan technique, sur le plan esthétique, sur le plan physique. C’était la perfection. Et quand on voit à la fin du match, qu’ils sont quatre ou cinq joueurs de l’équipe du Brésil à vouloir son maillot... C’est ce qu’il y a de plus beau dans le football. C’est vraiment une performance individuelle dans un sport collectif mais c’est ce qui m’a procuré le plus de plaisir." Pour rappel, la France s'était imposée 1-0 sur un but de Thierry Henry, sur une passe décisive de Zinedine Zidane. L'unique offrande en équipe de France de l'ex-entraîneur du Real Madrid à l'adjoint de Roberto Martinez auprès de l'équipe de Belgique.

VIDÉO. On vous emmène à Istra, où résideront les Bleus pendant le Mondial (dans l'indifférence générale des Russes)