RMC Sport

Barça: l’annonce du départ de Messi enflamme les réseaux sociaux

Lionel Messi a annoncé mardi au FC Barcelone son intention de quitter le club. Un séisme dans le monde du football, qui a inspiré anonymes et célébrités sur Twitter, de la Catalogne à Manchester, en passant par Chicago et... Chambly.

A peine le temps de se remettre de la Ligue des champions, qu’une nouvelle tempête médiatique s’est abattue mardi soir sur la planète foot. Vingt ans après son arrivée en Catalogne, seize ans après ses débuts en Liga, Lionel Messi a annoncé sa volonté de quitter le Barça, écœuré par les gifles reçues sur la scène européenne et par la gestion d’un club qu'il ne comprend plus. Une nouvelle qui fait ce mercredi les gros titres en Argentine, en Espagne, en France aussi, et qui a, sans surprise, enflammé les réseaux sociaux. Car non, le sextuple Ballon d’or n’est pas un joueur comme les autres…

Le microcosme blaugrana en émoi

Sitôt l’information confirmée par les médias proches du clan Messi, plusieurs figures historiques du Barça ont dégainé leur compte Twitter. Pour poster des messages rarement innocents… Le premier d’entre eux? Carles Puyol, ancien défenseur aux près de 600 matchs sous le maillot culé et proche de Victor Font, candidat à la prochaine élection pour la présidence du club. "Respect et admiration, Leo, a écrit Puyol. Tout mon soutien, mon ami." Un message approuvé par des "applaudissements" de l’attaquant uruguayen Luis Suarez, grand copain de Messi, lui-même poussé à la porte du Barça.

L’ex-président du club Joan Laporta, opposant à l’actuel patron Josep Maria Bartomeu, a également choisi son camp: "Bartomeu et son conseil doivent démissionner immédiatement, demande-t-il. (…) S’ils démissionnent, il y aura un espoir que Messi reste au Barça."

Autre ancien de la maison à avoir réagi: Luis Figo. Joueur du Barça de 1995 à 2000, le Portugais avait quitté cette année-là le club catalan pour signer… au Real Madrid. Ce qui lui vaut la haine des fans blaugranas, et lui a inspiré un petit commentaire plein d’ironie: "Ouah! Un autre moment historique!", s’amuse-t-il.

La fête des "mèmes"

Humour toujours, de nombreux comptes, spécialisés ou non, ont sorti leurs plus beaux mèmes pour commenter la nouvelle. On a ainsi vu passer un Pep Guardiola se dépêchant de rentrer à Barcelone pour ramener Lionel Messi à Manchester City, un Bartomeu demandant le reconfinement immédiat de la Catalogne pour s’éviter une vague de manifestants devant les locaux du club, ou un Messi, façon Di Caprio dans "Le Loup de Wall Street", annonçant finalement qu’il reste… suite au départ de Bartomeu.

Les autres clubs à l'affût

Messi sur le départ du Barça, c’est une opportunité en or pour les autres clubs de recruter le meilleur joueur au monde. Et pour ceux qui n’ont pas les moyens de se l’offrir, c’est-à-dire tous à l’exception de trois ou quatre cadors, c’est l’occasion de faire un peu de second degré sur le sujet. En France, le FC Chambly, club de Ligue 2 au petit budget, s’est imaginé une présentation de la "Pulga" en grande pompe sur le parking… du supermarché du coin. Le FC Versailles (N2) propose lui d’héberger le roi argentin dans son célébrissime château. En Russie, le Lokomotiv Moscou a déjà préparé les visuels annonçant la signature de l’attaquant. La vague s’est même emparée de la NBA, où les Chicago Bulls ont ressorti une photo de Messi exhibant un maillot à son nom.

Les stars au soutien

Et si jamais le natif de Rosario n’est pas séduit par les appels du pied des clubs, des artistes ont déjà commencé le lobbying. Liam Gallagher, moitié du groupe de rock Oasis et fan absolu de Manchester City, veut voir le "Messie" avec le maillot des Skyblues. La Nigériane DJ Cuppy a elle aussi mis les formes. Mais pour le faire venir chez le rival: Manchester United.

dossier :

Lionel Messi

CC