RMC Sport

Barça: les grands rendez-vous manqués, une mauvaise habitude pour Griezmann

Comme à la fin de l’ère Quique Sétien, l’attaquant du Barça, Antoine Griezmann, prend régulièrement place sur le banc des remplaçants lors des matchs importants de l'équipe catalane sous les ordres de Ronald Koeman. Ça a été encore le cas samedi lors du Clasico perdu au Real Madrid.

Avec l’équipe de France, la question ne se pose même pas. Dans l’esprit de Didier Deschamps, Antoine Griezmann est l’un des premiers noms que le sélectionneur des Bleus coche sur sa feuille de match dans son onze de départ. On ne peut pas en dire autant avec Ronald Koeman au Barça. Samedi, lors d’un Clasico capital dans la lutte pour le titre en Liga (1-2), l’entraîneur du FC Barcelone a décidé de se passer du champion du monde tricolore, laissant les clés de l’attaque au duo Messi-Dembélé dans un schéma en 3-5-2. Si le Français est entré à la pause, laissant habilement passer le ballon entre ses jambes sur le but de Mingueza, il n'a une nouvelle fois pas débuté un grand rendez-vous avec le Barça.

Il était remplaçant lors de la déroute contre le Bayern

"Grizou" était pourtant en forme. Il restait sur quatre titularisations lors des quatre derniers matches des Catalans en championnat, deux buts inscrits contre Huesca et la Real Sociedad en mars et deux autres marqués avec la France contre l'Ukraine et la Bosnie. Un bilan insuffisant pour le technicien néerlandais qui, comme son prédécesseur Quique Sétien, se prive régulièrement de lui lors des grands matchs. La saison passée, à l’occasion du Final 8 en Ligue des champions, Griezmann était remplaçant lors de la terrible humiliation en quart face au Bayern (8-2) à Lisbonne. Sétien l’avait également privé de ses retrouvailles avec l’Atlético de Madrid, son ancien club.

Les deux Clasicos sur le banc avec Koeman

Comme son prédécesseur, Koeman ne semble pas totalement convaincu par le natif de Mâcon quand l’enjeu est important. Déjà cet automne lors du premier Clasico, au Camp Nou, Griezmann avait débuté sur le banc (1-3). Il y a un mois, il n’a pas non plus été titularisé par le Batave lors des deux derniers matchs cruciaux face au FC Séville, le premier en Liga (victoire 2-0) et le second en demi-finale retour de la Coupe du Roi (victoire et qualification du Barça, 3-0). On suivra donc avec attention la composition de l'équipe catalane samedi prochain lors de la finale contre l'Athletic Bilbao. Avec ou sans Grizou ?

ABr