RMC Sport

Barça: Messi qui vote pour la première fois... un signe pour son avenir?

Alors que les élections présidentielles se tiennent ce dimanche à Barcelone pour élire le nouveau président du Barça, Lionel Messi s'est déplacé pour voter pour la première fois de sa carrière. De là à y voir un signe pour le futur de l'Argentin, en fin de contrat en juin?

Trois candidats pour un poste de président du FC Barcelone. Ce dimanche soir, on connaîtra le nom du nouvel homme fort du club catalan, plus de cinq mois après la démission de Josep Bartomeu. Victor Font, Joan Laporta ou Toni Freixa... le nouveau président devra forcément gérer, ces prochaines semaines, le dossier Lionel Messi.

En fin de contrat à l'issue de la saison avec le Barça, le numéro 10 de l'équipe catalane est libre de s'engager où il le souhaite. Et pour la première fois de sa carrière, ce dimanche, l'Argentin a voté aux élections présidentielles de son club. Par le passé, Messi n'a jamais pu voter pour des raisons logistiques ou sportives.

Grand favori, Laporta est confiant pour le prolonger

Comme plusieurs de ses coéquipiers dont Jordi Alba ou Gerard Piqué, Lionel Messi s'est rendu au Camp Nou ce dimanche pour accomplir son devoir, comme n'importe lequel des 110.000 socios attendus aux urnes.

Le cas Lionel Messi agitera forcément les prochaines semaines de l'emploi du temps du nouveau président. Joan Laporta et Victor Font se sont eux déjà montrés publiquement favorables à une prolongation, ce qui semble moins le cas de Toni Freixa. Grand favori selon la presse catalane, Laporta a l'avantage d'avoir déjà connu Messi lors de ses deux précédents mandats entre 2003 et 2010. Et beaucoup s'accordent à dire que c'est sans doute vers lui que le vote du joueur s'est dirigé.

Joan Laporta a même renouvelé à plusieurs reprises sa confiance dans sa capacité à convaincre Messi de rester. En tout cas, ce vote, signe de son implication malgré son envie de départ de l'été dernier, laisse sous-entendre qu'il écoutera au moins la proposition du nouveau président élu, comme le suggère le journaliste Guillem Balague.

Les prétendants pour la "Pulga" ne sont de toute façon pas nombreux, avec principalement le PSG et Manchester City, qui semblent les plus en mesure de satisfaire les exigences salariales du sextuple Ballon d'or. L'histoire entre Messi et le Barça n'est peut-être pas encore complètement finie. L'Argentin devra de toute façon prendre une décision concernant son avenir à l'issue de la saison.

GL