RMC Sport

Barça: Toni Freixa, candidat à la présidence, se paye Neymar

Lors de son passage mardi soir sur la Cadena Ser, Toni Freixa a détaillé ses ambitions pour le FC Barcelone. Le candidat au poste de président du club blaugrana en a aussi profité pour allumer Neymar, qu’il ne place même pas parmi les trente meilleurs joueurs du moment en Europe.

C’est une déclaration en forme de tacle glissé. Avec un petit air de règlement de comptes. Elle est en tout cas extrêmement claire. Si Toni Freixa accède à la tête du FC Barcelone, Neymar ne fera absolument pas partie de ses plans. Invité de l’émission "El Larguero", mardi soir sur la Cadena Ser, le candidat à la présidence du club blaugrana (l’élection est prévue le 24 janvier prochain) s’est montré incisif au sujet du n°10 du PSG, qui a failli revenir au Camp Nou à l’été 2019. "Quand on voit ses performances, Neymar ne fait pas partie des trente meilleurs joueurs en Europe actuellement. Il était l’un des meilleurs il y a trois ans. Si j’étais président, je ne le signerais pas", a déclaré l’ancien patron du gouvernement catalan, dans des propos rapportés par Sport.

Celui qui a occupé plusieurs postes de direction au Barça, sous Joan Laporta, Sandro Rosell et Josep Maria Bartomeu, a également évoqué les dossiers chauds du moment. A commencer par le cas de Lionel Messi, qui sera en fin de contrat à l’issue de la saison. "La chose la plus importante au Barça, c’est le Barça lui-même, a-t-il rappelé. Nous ne dépendons de personne. Ma volonté est que Messi continue, mais un jour, il devra partir. Et ce jour arrivera, même si j’espère que ce ne sera jamais le cas. Ce n’est pas une question qui m’empêche de dormir."

"Le club a besoin de stabilité"

Freixa a par ailleurs exclu de recruter qui que ce soit au Real Madrid s’il accédait à la présidence du FC Barcelone. Question de principe. "Non, un joueur qui a porté le maillot du Real ne peut pas porter le maillot du Barça. Sergio Ramos est un emblème de Madrid, il ne portera jamais le maillot du Barça." Il entend en revanche laisser à Ronald Koeman le temps d’installer sa méthode. Sans lui mettre la pression.

"C’est lui l’entraîneur. Le club a besoin de stabilité, estime-t-il. Cruyff a été conservé après deux saisons qui n’étaient pas les meilleures et il a ensuite gagné quatre fois la Liga". Malgré cette confiance affichée envers le coach néerlandais, Freixa est persuadé que Xavi, actuellement en poste à Al-Sadd (Qatar), prendra les rênes de l’équipe dans le futur: "Xavi entraînera le Barça un jour, mais ce n’est pas encore son heure. Aujourd’hui, l’entraîneur, c’est Koeman".

dossier :

Neymar

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur