RMC Sport

Barça: Victor Font tente de sauver la face après sa sortie sur Griezmann

Candidat à la présidence du Barça, Victor Font a précisé le fond de sa pensée après avoir déclaré à la Cadena Cope que le Français Antoine Griezmann n’aurait jamais dû venir.

Victor Font aurait-il parlé un peu trop vite ? Le Catalan de 48 ans, candidat déclaré de longue date à la présidence du Barça, s’est en tout cas senti obligé de revenir sur ses propos tenus l’avant-veille à propos du Français Antoine Griezmann, dont il estimait alors que "c’est une signature que nous n’aurions pas dû faire". La Cadena Cope, qui accueillait Victor Font jeudi, pour l’interroger sur l’actualité du Barça, décrivait un "malaise" suite aux déclarations de Victor Font, que ce dernier souhaitait dissiper au plus vite sur les réseaux sociaux. 

Font: "Griezmann ? Un transfert dont je n’avais pas besoin"

"Comme nous l’avons expliqué hier (mercredi), les transferts doivent être décidés par la structure sportive du club, a-t-il ainsi précisé sur Twitter. On m’a demandé mon opinion de supporter du club et j’ai dit que je pensais que c’était un transfert dont je n’avais pas besoin. Antoine Griezmann est un atout clé du club, nous devons l’aider à réussir." L’intégration et l’adaptation du Français Antoine Griezmann au Barça - acheté 120 millions d’euros en 2019 - est un sujet d’inquiétude majeur tant le champion du monde peine à s’imposer depuis qu’il est arrivé.

"C’est surprenant avec le talent qu’il a", estimait Victor Font, lequel avait néanmoins sa propre explication à ce sujet. "L’ajustement est très compliqué car il joue dans le même rôle que Messi", estimait-il. L'Argentin, accusé par l’entourage du Français d’être à l’origine du mal-être de Griezmann, s’était dit "fatigué d'être en permanence le problème de tout au club". Il faut dire que Lionel Messi, usé par un été très agité, marqué par ses velléités de départ, vit assez mal les critiques à peine voilées dont il a pu faire l’objet depuis, notamment de la part de Quique Setien.

QM