RMC Sport

Barcelone: Arthur est complètement fou de Messi

Arthur Melo, vit un rêve en jouant avec Lionel Messi à Barcelone.

Arthur Melo, vit un rêve en jouant avec Lionel Messi à Barcelone. - AFP Sports

Jouer en compagnie de Lionel Messi est un privilège. C’est ce qu’affirme son coéquipier Arthur Melo qui reconnaît vivre à rêve à Barcelone et décrit Messi comme un personnage incroyable..

Arrivé à Barcelone l'été dernier en provenance de Gremio, Arthur Melo a pu faire connaissance avec la star de l'équipe, Lionel Messi. Et le Brésilien se montre extrêmement élogieux quelques mois après ses premiers pas en Catalogne avec son capitaine: "C’est une sensation étrange, même aujourd’hui je me dis que c’est Messi… Messi est incroyable, sur et en dehors du terrain."

Ce jeune prodige brésilien, qui dispose d'une clause de 400 millions d'euros, progresse sous les conseils de l'Argentin et des autres. Déjà vainqueur de la Supercoupe d'Espagne face à Séville où il avait commencé le match en tant que titulaire, Arthur devrait ajouter une Liga à son palmarès prochainement. Qu'il devra beaucoup à Leo Messi: "C’est notre leader technique et dans le vestiaire, il a une expérience fantastique, il voit le football comme personne, et est extrêmement intelligent. "

Arthur vit "un rêve" à Barcelone

A 22 ans, Arthur a déjà disputé 39 matchs cette saison avec Barcelone. Il ne s'attendait pas à autant jouer en compagnie de Messi: "Je pensais que j'allais devoir passer par une période d'adaptation, mais tous mes coéquipiers m'ont beaucoup aidé et je pense que c'était l'un des facteurs pour moi pour m'adapter très rapidement."

Arthur reconnaît vivre un rêve à Barcelone. Séduit par le jeu des Catalans, le Brésilien regardait plus jeune les matchs de l'équipe. Aujourd'hui comparé à Xavi ou Iniesta, Arthur Melo reste modeste: "C’est une fierté d’être comparé à Xavi et à Iniesta, mais je dois faire attention à ces commentaires, car ils peuvent me porter préjudice car ce sont des idoles que j’avais. Je dois continuer à travailler et ne pas penser que tout est acquis."

Guillaume Lepère