RMC Sport

Fraude fiscale: Cristiano Ronaldo aurait à nouveau dribblé le fisc

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo - AFP

Les dernières révélations de Football Leaks, publiées notamment ce vendredi par Mediapart, concernent à nouveau Cristiano Ronaldo, déjà soupçonné en 2016 d'avoir dissimulé 150 millions d'euros au fisc. Son agent Jorge Mendes, lui, serait visé par un contrôle fiscal européen.

Nouvel épisode dans le dossier des Football Leaks. Ce vendredi, le consortium de journalistes d'investigation, European Investigative Collaborations (EIC), auquel appartient notamment Mediapart, révèle que Cristiano Ronaldo aurait ouvert un trust sur l’île anglo-normande de Jersey, un paradis fiscal, qu’il n’aurait pas déclaré au fisc. Concrètement, un trust est une structure juridique qui permet de transférer des actifs à un tiers de confiance.

En 2015, le Portugais aurait créé au Luxembourg une société, baptisée CRS Holding, destinée à représenter ses intérêts concernant la chaîne d'hôtels qu'il était en train de monter. Mais d'après les documents dévoilés par l'enquête Football Leaks, Ronaldo ne figurerait pas dans les documents officiels de cette société, dont l'unique actionnaire serait en réalité un trust nommé CRS Holding Trust et immatriculé sur l'île de Jersey. Et l'attaquant du Real Madrid serait l'unique bénéficiaire de ce trust.

Déjà dans le viseur des Football Leaks

Comme le précise Mediapart, détenir une structure de ce type à Jersey n'a rien d'illégal. Mais Ronaldo n'aurait pas pris le soin de la mentionner dans sa déclaration de patrimoine fournie au fisc espagnol en 2015. Il n'en aurait pas non plus signalé l'existence auprès de la justice espagnole, alors qu'il aurait entre juin 2017 et mars 2018 injecté dans sa filiale luxembourgeoise CRS Holding pas moins de 16 millions d'euros. Sollicité par les journalistes de l'EIC, Ronaldo n'a pas souhaité se prononcer sur le montant total des avoirs placés dans ce trust de Jersey.

Ce n'est pas la première fois que Ronaldo est épinglé par les Football Leaks. Son nom s'est retrouvé au coeur de ce scandale en décembre 2016, lorsqu'il a été soupçonné d'avoir dissimulé 150 millions d'euros au fisc dans des paradis fiscaux, grâce à des montages offshores passant par la Suisse et les îles vierges britanniques. Depuis, Ronaldo a toujours nié en bloc ces accusations, mais il a été mis en examen en juillet dernier par la justice fiscale pour fraude fiscale, étant soupçonné d'avoir soustrait 14,7 millions d'euros à l'impôt.

Mendes lui aussi visé

D'après les dernières révélations des Football Leaks, le célèbre agent de Ronaldo, Jorge Mendes, serait de son côté visé depuis cinq mois par "une procédure exceptionnelle". "Un "contrôle fiscal multilatéral", c’est-à-dire européen, mené conjointement par cinq pays différents, à l’initiative du Portugal", écrit Mediapart, qui assure que les inspecteurs des impôts portugais, britanniques, irlandais, néerlandais et espagnols s'interrogent sur les flux financiers des multiples sociétés détenues par Mendes.

Comme Ronaldo, Mendes a déjà été mis en cause par les Football Leaks en 2016. Il était alors soupçonné d'avoir mis en place des systèmes de dissimulation fiscale pour les joueurs de son écurie.

VIDEO - Débat d'esthète : Duga donne son avis sur le but de Ronaldo

RR