RMC Sport

Malgré un but de Benzema, le Real bute sur le Valladolid de Guardiola

Une semaine après avoir dominé le Celta de Vigo (3-1), le Real Madrid n'a pas fait mieux qu'un nul (1-1) contre Valladolid ce samedi, à l'occasion de la deuxième journée de Liga. Le match s'est emballé dans les dix dernières minutes avec la réponse de Sergi Guardiola à l'ouverture du score de Karim Benzema.

Déjà un coup d’arrêt pour le Real Madrid. Une semaine après avoir réussi leurs débuts en Liga sur la pelouse du Celta Vigo (3-1), les Merengue n’ont pas fait mieux qu’un match nul (1-1) ce samedi, face à Valladolid, pour leur premier match de la saison dans leur antre du Santiago-Bernabeu.

Zinedine Zidane avait effectué des choix forts au coup d’envoi, en offrant une deuxième titularisation de suite à Gareth Bale, longtemps jugé indésirable, et en relançant James Rodriguez, lui aussi annoncé sur le départ depuis plusieurs semaines. Pourtant remis de sa blessure à la cuisse droite et de retour à l’entraînement cette semaine, Ferland Mendy était lui absent de la feuille de match.

Le Real piégé par Guardiola

Ultra-dominateur, le Real pensait se diriger vers un nouveau succès grâce à Karim Benzema. Auteur de 21 buts la saison dernière en championnat et buteur le week-end dernier, l’attaquant français s’est chargé d’ouvrir le score à la 82e minute de jeu. C’est sur un centre de Raphaël Varane que l’ancien Lyonnais a fait la différence. Après avoir contrôlé le ballon dans la surface, il s’est aussitôt retourné pour armer une lourde frappe du droit en pivot. De quoi soulager une équipe du Real qui avait jusqu’alors cruellement manqué de réussite.

En première période, Bale avait notamment raté le cadre de peu sur une volée croisée (13e). Le Gallois s’est montré dangereux à plusieurs reprises. Tout comme James Rodriguez, qui a notamment vu sa reprise du gauche flirter avec le montant droit de Jordi Masip à la 36e.

Un Guardiola crucifie le Real

Entré en jeu à la 68e, Luka Jovic, arrivé cet été en provenance de l’Eintracht Francfort, a lui trouvé la barre transversale sur son premier ballon d’une tête puissante à la réception d’un centre de Bale. Les visiteurs, eux, se sont montrés bien plus réalistes. Sur une de leurs rares occasions, les joueurs de Valladolid ont égalisé à la 88e.

C’est Sergi Guardiola, qui n’a aucun lien avec Pep, qui a profité de l’apathie de la défense madrilène pour ajuster Thibaut Courtois. Un but à la saveur sans doute particulière pour Sergi Guardiola, puisqu’il avait été licencié par le FC Barcelone en 2015 pour des tweets incendiaires contre le club catalan et pro-Real Madrid.

dossier :

Karim Benzema

RR