RMC Sport

Real Madrid: C’est très rare, Zidane en colère contre l’arbitre

Zinédine Zidane, entraîneur du Real Madrid, a demandé des explications à l’issue de la rencontre entre le Real Madrid et Séville (2-2) après l’action rocambolesque conclue par un penalty transformé par les Andalous après avoir d’abord été accordé aux Merengues.

Le Real Madrid a vécu une drôle de soirée, dimanche. Les Merengues ont arraché le nul dans les arrêts de jeu face au FC Séville (2-2) dans le choc de la 35e journée grâce à un but d’Eden Hazard (90e+4). Ils étaient menés depuis la 78e minute et un penalty transformé par Ivan Rakitic. Sur l'action, les Madrilènes s’étaient vus accorder un penalty en leur faveur après une faute du gardien sévillan, Bounou, sur Karim Benzema.

Après consultation de la vidéo, l’arbitre de la rencontre l’a finalement annulé pour en accorder un aux Sévillans pour une faute de main d’Eder Militao, sur le corner précédent. Une situation ubuesque qui a provoqué la colère de Zinédine Zidane. Habituellement très en retrait sur les décisions arbitrales, le Français est, cette fois allé pester auprès des hommes en noir.

"Aujourd'hui je suis un peu en colère"

"Je ne comprends pas, a-t-il déclaré à l’issue du match. S'il y a main, il y en effet main de Militao mais il y a aussi main de Séville (de Jordan à la 52e minute, mais non sifflée par l'arbitre après consultation du VAR, ndlr). Ce que m'a dit l'arbitre ne m'a pas convaincu. Normalement, je ne parle jamais de cela, mais aujourd'hui je suis un peu en colère. Je fais confiance au football, à tous les gens qui y travaillent... J'ai vu une main de Séville, une main du Real Madrid, et ils ont sifflé contre nous. C'est comme ça."

"On est contents de notre match, même si on méritait mieux, poursuit-il. On a eu du mal à démarrer la partie, surtout les 25 premières minutes, mais notre deuxième période a été très bonne. Maintenant, ça ne dépend plus de nous (pour le titre), mais on va se battre jusqu'à la fin. Les sensations sont bonnes. J'ai vu mes joueurs s'engager, concentrés, ils voulaient gagner ce match. Je suis très content d'eux. Maintenant il reste trois matches, et on va se battre." Le Real Madrid n'a pas profité du nul entre le Barça et l'Atlético (0-0) la veille pour prendre la tête. A trois journées de la fin, les hommes de Zidane sont deuxièmes à un point de l’Atlético, leader.

NC