RMC Sport

Real Madrid-Celta: Benzema claque un triplé, Camavinga buteur pour sa première

Avec un triplé de Karim Benzema et le premier but d'Eduardo Camavinga, le Real Madrid a surclassé le Celta Vigo (5-2) en Liga ce dimanche soir, au stade Santiago-Bernabeu. Les Madrilènes conservent la tête du championnat espagnol.

Pour ses retrouvailles tant attendues avec le stade Santiago-Bernabeu, le Real Madrid a fini par étouffer le Celta Vigo (5-2) avec un triplé de Karim Benzema, ce dimanche. Le pressing haut des Galiciens a pourtant gêné les Madrilènes et débouché sur deux buts (4e, 31e) qui ont permis aux visiteurs de basculer en tête à la pause (1-2). Heureusement, Karim Benzema a répondu présent en égalisant une première fois à la 24e, puis en récidivant au retour des vestiaires (47e), alors qu’il s’était vu refuser un but pour une position de hors-jeu en première période. Le Français a transormé un penalty obtenu par Vinicius (87e) en fin de match pour donner une autre ampleur à ce succès plein d'autorité.

Une soirée de rêve pour Camavinga

Muet avec l’équipe de France lors de la trêve internationale, Benzema est le meilleur buteur de Liga avec cinq réalisations. A ce bilan plus que parfait s’ajoutent trois passes décisives. L’autre attaquant en forme, le Brésilien Vinicius, très remuant, a donné l’avantage au Real de Carlo Ancelotti peu avant l’heure de jeu (54e), signant lui aussi sa quatrième réalisation, avant de s’offrir au passage un bon bain de foule largement mérité, alors que les Madrilènes retrouvaient une partie de leur public (jauge limitée à 60%) pour la première fois depuis 18 mois et l’apparition de la pandémie de Covid-19.

Ce match, qui a permis au Real de conserver son leadership en tête du championnat, a été aussi l'occasion d’observer les premiers pas du prodige international français Eduardo Camavinga (18 ans) sous le maillot blanc. L'ancien milieu de terrain rennais a remplacé Eden Hazard dans la dernière demi-heure, montrant dès les premiers instants beaucoup de personnalité en réclamant constamment le ballon que ses partenaires avaient grand peine à lâcher.

Quelques minutes seulement après son entrée en jeu, l’international s’est néanmoins trouvé à l’affût après une frappe de Modric repoussée par le gardien adverse pour pousser le ballon au fond des filets (72e) et laisser éclater sa joie de frapper très fort d’entrée. Sérieux et opportuniste, Camavinga, transféré dans les derniers jours du mercato vers la capitale espagnole pour environ 31 millions d’euros, conservera un souvenir forcément marquant de sa première.

QM