RMC Sport

Real Madrid: offensif et requinqué, Zidane annonce que "des choses vont changer"

De retour sur le banc du Real Madrid moins de dix mois après son départ, c'est un Zinedine Zidane requinqué qui "rentre à la maison". Et qui laisse entendre qu'en fin de saison, il y aura du changement... même s'il ne veut pas se précipiter.

Parti au printemps dernier sur une troisième Ligue des champions d'affilée, mais au terme d'une saison difficile sur la scène nationale, Zinedine Zidane est de retour sur le banc du Real Madrid. Le Français, courtisé par d'autres grands clubs de son propre aveu, revient dans un contexte de crise. Et il en est conscient.

"Il faut parfois accepter le changement"

"J'ai vu toute la saison, y compris au stade, raconte le champion du monde 1998 en conférence de presse. Je crois que les joueurs sont les premiers à savoir que c'est une saison difficile. Mais on ne peut pas toujours gagner ou faire les choses bien. C'est ainsi dans le football. Il faut parfois accepter le changement et quand tu es en haut, il faut parfois être conscient que tout n'est pas parfait. De l'extérieur, ce fut parfois difficile."

Son départ en fin de saison dernière se voulait comme un électrochoc, expression d'un "besoin de changement". Cela n'a visiblement pas eu l'effet escompté. De retour, Zinedine Zidane, avec un ton déterminé, promet de nouveau du changement l'été prochain. 

"On va prendre le temps de parler"

"Des choses vont changer, il le faut, insiste le coach madrilène. Mais pour l'instant, il ne s'agit pas de ça. Je suis de retour et on va prendre le temps de parler pour voir ce qu'on peut faire. Pour l'instant, il reste 11 matchs et nous voulons bien finir. Je suis là parce que le président m'a appelé et j'aime beaucoup ce club."

Un club qui pourrait se séparer de certains joueurs, même si Zinedine Zidane n'a pas voulu répondre aux questions nominatives. Quant à un éventuel retour de Cristiano Ronaldo... "Ce n'est pas le sujet, répond le Français. Le sujet, c'est qu'aujourd'hui, il reste 11 matchs, on va penser à cela et on verra. Vous savez ce qu'a fait Cristiano ici, il fait partie de l'histoire du club et personne ne l'enlèvera. Mais ce n'est pas le sujet."

A.Bo avec F.Hermel à Madrid