RMC Sport

Real Madrid: Zidane "fatigué" par la nouvelle polémique sur l'arbitrage

Longtemps accroché, le Real Madrid s'en est remis à un penalty converti par Sergio Ramos pour venir à bout de l'Athletic Bilbao (1-0) ce dimanche. Un penalty qui a provoqué la colère des Basques. Mais pour Zinedine Zidane, il n'y a pas matière à polémiquer.

Bis repetita pour le Real Madrid. Trois jours après avoir dominé Getafe (1-0) grâce à un penalty de Sergio Ramos, les Merengues l’ont emporté sur le même score ce dimanche face à l’Athletic Bilbao (1-0), avec une nouvelle fois un penalty de leur capitaine, qui en est à cinq buts inscrits depuis la reprise post-coronavirus. En répondant une nouvelle fois présent, Ramos a permis aux siens de prendre provisoirement sept points d’avance sur le FC Barcelone en tête de la Liga, en attendant le déplacement des Catalans ce soir sur le terrain de Villarreal (22h).

La colère de Muniain, l'ironie de Vidal

Contre Getafe, Ramos a converti un penalty obtenu par Marcelo (72e), qui s'est fait marcher sur le pied dans la surface par Dani Garcia. Un penalty validé par le VAR, qui a provoqué l'incompréhension des Basques. "Nous méritions un peu plus. On voit bien dans quel sens cela va et pour quelles équipes tombent les penalties. Que chacun tire ses conclusions", a pesté après la rencontre le capitaine de Bilbao, Iker Muniain, dans des propos rapportés par le quotidien Marca. Une colère certainement partagée par le camp barcelonais. Certains interpréteront le smiley "mort de rire" posté en story Instagram par Arturo Vidal comme une réaction ironique à ce nouveau penalty accordé au Real.

Zinedine Zidane, lui, en a assez de toutes ces polémiques autour de l’arbitrage. "Je suis fatigué. On dirait que tous les matchs que l'on gagne, c'est uniquement grâce aux arbitres. Il faut respecter ce que font les joueurs sur le terrain. L'arbitre est allé revoir l'action et il a sifflé penalty parce qu'il y avait penalty", a-t-il réagi en conférence de presse. Il était déjà apparu agacé à ce sujet le 21 juin après la victoire de son équipe face à la Real Sociedad (2-1). Un succès qui avait fait beaucoup parler en Espagne puisque Karim Benzema avait contrôlé le ballon avec l’aide de l’épaule sur le deuxième but madrilène. "Je n'entre pas dans la controverse car il y a un arbitre qui s'en charge. Je veux juste penser à notre victoire méritée. Je voudrais parler du football, du match. Du reste je ne peux rien dire", avait-il lâché.

RR