RMC Sport

Après la sortie de Vasilyev, Aulas menace Monaco

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - AFP

Déçu par les déclarations du vice-président de l’AS Monaco Vadim Vasilyev, estimant après la défaite contre l’OL (1-3) que les Rhodaniens étaient régulièrement favorisés par l’arbitrage, Jean-Michel Aulas n’a pas mâché ses mots au micro de RMC Sport. Si le club de la Principauté ne venait pas à présenter ses excuses, le président lyonnais pourrait attaquer.

Jean-Michel Aulas, quelle est votre réaction aux propos de Vadim Vasilyev ?

Tout d’abord je suis très surpris car je suis très ami avec les dirigeants de Monaco, Dmitri Rybolovlev (président) et Vadim Vasilyev (vice-président). Je l’ai vu pendant le match et à la fin. Et rien ne me laissait percevoir dans son attitude cette déclaration qui fait beaucoup de mal et beaucoup de peine. Je suis abasourdi qu’on puisse faire des déclarations de ce type-là. Je mets cela sur le dos de la déception. Quand on n’a peut-être pas toute l’expérience dans la gestion d’un club et que les choses se passent très bien, on a tendance à penser que tout est normal et quand ça se passe mal que des choses surnaturelles sont intervenues. Cette déclaration est mal venue. Elle nous porte préjudice. Elle n’est pas acceptable. Sur le match, elle n’est pas du tout justifiée. Ce sont des réflexions qui montrent le manque d’expérience du dirigeant. Je m’inscris en faux. On peut faire toutes les enquêtes nécessaires mais on se met d’accord avant sur les conséquences qui adviendraient d’une enquête qui démontrerait qu’il n’y a rien. C’est méchant, ça n’a pas lieu d’être. Si une équipe a plutôt été avantagée, c’est Monaco.

A lire aussi >> L’OL est-il vraiment favorisé par l’arbitrage?

Vadim Vasilyev déclare que tous les présidents sont d’accord avec lui, vous en a-t-on parlé ?

On sait très bien qu’un seul a déjà émis ce genre de suspicions. Vincent Labrune (ex-président de l’OM), qui avait envoyé un dossier à la FFF. Je n’admettrai absolument pas qu’on laisse entendre qu’il y a d’autres personnes qui imaginent que je puisse avoir une influence sur l’arbitre.

A lire aussi >> Les chiffres de ce palpitant Monaco-OL (avec le record de fautes de la saison)

Attendez-vous une décision de la LFP ou de la FFF ?

Je fais totalement confiance à la Fédération et à la Ligue pour prendre les dispositions qui doivent être prises. Il ne s’agit pas de Lyon mais d’une attaque contre le corps arbitral. Ces propos méritent un certain nombre de réactions. Ce n’est pas à moi d’en décider. En ce qui me concerne, le club étant coté en bourse, s’il n’y a pas des excuses assez rapidement, nous prendrons les dispositions qui doivent être prises au regard du dommage qui nous est causé. On met sur la place publique quelque chose de déplacé.

A lire aussi >> Sidibé, Mendy, Glik, Subasic… comment les Monégasques ont craqué un par un

L’OL se réserve le droit de porter plainte ?

L’OL est un club coté en bourse, les enjeux sont importants. Tout le monde a compris hier que l’OL avait fait un grand match, que Monaco aussi avait fait un grand match mais avait été battu à la régulière. Si on laisse penser qu’il y a autre chose que la qualité du jeu de l’OL, le club prendra toute disposition pour faire respecter à l’avenir des positions qui ne portent pas préjudice au groupe OL.

Christophe Galtier déclare qu’il y a à Lyon la culture de faire dégoupiller l’adversaire…

Je crois qu’il a dit que la principale qualité de l’OL, c’est d’avoir du jeu et d’avoir une attaque capable de mettre l’adversaire en difficulté. Je partage le fait que l’on travaille beaucoup sur la maîtrise, qu’on joue un foot offensif et quand il y a des fautes contre ce foot offensif elles doivent être sanctionnées. Si ces déclarations ont été faites dans un contexte positif je l’en remercie et ça ne m’étonne pas de lui car c’est un grand entraîneur.

Propos recueillis par MBo