RMC Sport

"Comme Jamais": trop fêtard? Verratti répond à ses détracteurs

Parisien depuis 2012, Marco Verratti n’a pas échappé aux critiques, depuis son arrivée, concernant son hygiène de vie. L’Italien a été accusé de trop sortir, de ne pas prendre suffisamment soin de lui… Dans "Verratti comme jamais", sur RMC Sport, le milieu de terrain du PSG met les points sur les i.

Arrivé à 19 ans, Marco Verratti est aujourd’hui le Parisien le plus ancien avec Thiago Silva. A bientôt 27 ans, l’international italien est devenu un cadre au PSG. Un statut qui ne le met toutefois pas à l’abri des critiques. Les diverses blessures subies par le milieu de terrain ont alimenté ces reproches. Marco Verratti a accepté de revenir dessus dans l'émission "Verratti comme jamais" diffusée mercredi sur RMC Sport 1 (un doc exceptionnel à revoir en replay par ici).

"Je suis une personne comme les autres"

Les rumeurs d’un Verratti trop fêtard pour le football de haut niveau? "Au début, ça me faisait un peu mal", a réagi l’intéressé, qui pense que ces rumeurs émanent de "gens qui ne savent pas quoi dire et finissent par dire des choses sur (ma) vie privée, (ma) vie en dehors".

"Je suis une personne comme les autres. Je ne fais rien de particulier, je fais des choses tranquilles comme sortir pour manger. On ne joue pas au football 7j/7 et 24h/24. Sinon, ça va nous tuer. Si des fois, j'ai un jour libre, je peux sortir, ce n’est pas grave", a-t-il ajouté.

"Qu’est-ce que tu veux leur répondre?"

"Il est arrivé un moment où je sortais une fois, et une personne disait ‘ah oui, je l’ai vu, il sort tous les soirs’. Alors que ce n’était pas du tout ça", a poursuivi Marco Verratti. L’Italien en est convaincu: "Il y a des gens qui sont vraiment contre moi."

La blessure à la cheville qui l’a gêné en début d’année 2019? "C’était un mec d’1,90m et de 100 kilos qui m’a marché sur la cheville. Ça peut arriver aussi aux autres. Et là, les gens disaient ‘il s’est cassé l’os de la cheville parce qu’il est sorti’. Parler avec des gens comme ça, tu n’as même pas envie… Qu’est-ce que tu veux leur répondre? C’est comme parler à mon fils de deux ans. Je ne vais rien dire."

N.B