RMC Sport

Coronavirus: l’épouse de Thiago Silva explique les raisons de leur retour au Brésil

Comme Neymar, Thiago Silva et sa famille ont décidé de retourner au Brésil pendant la période de confinement due à la pandémie de coronavirus. Isabelle Silva, l’épouse du capitaine du PSG, a expliqué ce choix sur les réseaux sociaux.

Thiago Silva n’est plus en France. Comme Neymar, le capitaine du PSG a décidé de rejoindre le Brésil, son pays, afin de passer la période de confinement avec sa famille loin de capitale, alors que l’Ile-de-France est l’une des régions les plus touchées par l’épidémie de coronavirus.

"La situation à Paris est vraiment triste", déplore Isabelle Silva dans un message posté sur son compte Instagram. L'épouse de l'ancien Milanais reconnaît qu'elle s’inquiétait de ne plus rien trouver dans les supermarchés. Naturalisée française comme le défenseur du Paris Saint-Germain, la compagne du "Monstro" s’est expliquée sur ce départ qui préoccupe le club parisien.

"La protection de notre famille reste notre priorité"

"La France étant le deuxième pays européen le plus touché par l’épidémie, la situation est à présent difficile et nous souhaitons nous protéger dans les meilleures conditions, indique-t-elle. Dans Paris, les supermarchés se vident rapidement et chaque sortie est un risque de contamination pour moi et ma famille. Notre décision se base donc sur ces facteurs. La protection de notre famille reste notre priorité."

"Je suis toujours avec vous"

Placée en quarantaine dès leur arrivée au Brésil, la famille de Thiago Silva se porte bien. "Aucun des membres de notre famille n’a de symptômes du virus, mais nous avons suivi les recommandations des autorités sanitaires en évitant tout contact pendant le vol et à l’arrivée afin d’éviter toute contamination." Loin de la France, Isabelle Silva a néanmoins une pensée pour son pays d'adoption: "Je suis toujours avec vous, je regarde toujours ce qu’il s’y passe. Restez chez vous, s’il vous plait, ne sortez pas!" Et la Brésilienne de conclure: "Vive la France."

dossier :

Neymar

ABr