RMC Sport

"Il ne l'a pas fait pour attaquer le PSG", Aulas défend Juninho pour ses propos sur Neymar

Invité de Team Duga sur RMC, le président de l'OL Jean-Michel Aulas a apporté son soutien à Juninho, pour son interview accordée au Guardian. Un entretien qui lui a valu d'être rabroué par Leonardo, directeur sportif du PSG, mécontent de propos critiques tenus sur la cupidité de Neymar.

Après un tweet la veille, Jean-Michel Aulas a profité de son passage dans Team Duga pour exprimer de nouveau son soutien à Juninho. Ce dernier a fait l'objet de critiques du directeur sportif parisien Leonardo pour avoir pointé la cupidité de Neymar dans une longue interview publiée mardi par The Guardian et consacrée à l'état de son pays d'origine et le rapport à l'argent des footballeurs brésiliens.

"Il ne l'a pas fait pour attaquer le PSG", a soutenu sur RMC le président de l'Olympique Lyonnais, au lendemain de la prise de parole du directeur sportif brésilien enjoignant son compatriote et homologue lyonnais à ne pas s'exprimer sur le club de la capitale.

"Il adore Neymar. Il dit que Neymar est probablement le joueur le plus doué", a ajouté Jean-Michel Aulas à propos des déclarations de Juninho, tout en admettant que ce dernier n'a sans doute pas "tout bien fait". "Mais il a cité Neymar en disant que c'est un grand joueur et surtout pour dire que Neymar avait peut-être des envies d'ailleurs et que l'argent ne résolvait pas tout", a-t-il poursuivi.

Aulas salue le "courage" de Juninho

Dans l'interview accordée au quotidien britannique, Juninho a estimé que les Brésiliens ne "pensaient qu'à l'argent" et que les Européens avaient une approche différente de la question. Il a alors pris l'exemple de Neymar pour illustrer son propos: "Il a signé à Paris uniquement pour l’argent. Le PSG lui a tout donné, tout ce qu’il voulait, et maintenant il souhaite partir avant la fin de son contrat. (...) Le problème est que l’establishment au Brésil a la culture de la cupidité. Il veut toujours plus d'argent. C'est simplement ce qu'il a appris". Et comme le fait savoir Jean-Michel Aulas, l'ancien milieu de terrain n'a pas manqué de préciser qu'il plaçait la star parisienne parmi les trois meilleurs joueurs du monde.

Jean-Michel Aulas a par ailleurs estimé que cette polémique sur Neymar n'était pas représentative de l'ensemble de l'entretien fleuve accordé par Juninho: "Ça m'a bouleversé. Ce que dit Juni, j'aimerais que tous les gens qui aiment le foot puissent l'exprimer de manière tout à fait ouverte. Des choses, dans certains pays, se passent et sont terribles. Quand c'est son pays et qu'on est expatrié... Je trouve assez bien que Juni ait eu le courage, la lucidité et une forme de savoir-vivre de l'exprimer". Le reste de l'interview de Juninho évoque en effet en longueur son point de vue sur la politique menée par Jair Bolsonaro et les conséquences sur le climat social au Brésil.

dossier :

Neymar

Julien Absalon