RMC Sport

Incidents de Nice-OM: accusé d’avoir donné une gifle, Galtier livre sa version

Quatre jours après les incidents survenus lors de Nice-OM, dimanche à l’Allianz Riviera, Christophe Galtier a expliqué son attitude au moment des échauffourées. Le coach du Gym se défend d’avoir giflé le directeur technique du club phocéen.

L’OGC Nice se prépare à accueillir Bordeaux, samedi, lors de la 4e journée de Ligue 1 (17h). Un match qui se disputera à huis clos après les incidents qui ont émaillé la réception de l’OM, dimanche à l’Allianz Riviera. Quatre jours après ces débordements, Christophe Galtier s’est présenté ce jeudi en conférence de presse. Et le coach du Gym, accusé d’avoir eu un mauvais geste envers David Friio (le directeur technique marseillais) durant les échauffourées, en a profité pour livrer sa version.

"Évidemment, j'ai vu, lu et entendu. La commission de discipline travaille sur l'ensemble des événements, il faut la laisser faire, a expliqué le coach de 55 ans. Après, il y a aussi la personne que j'aurais soi-disant agressé, à qui il faut poser la question. Ma version, ce n'est pas la version. Elle est simple. Je connais David Friio, même si nous n'avons pas travaillé ensemble, on s'est croisé à Saint-Etienne. Quand il est entré sur le terrain, je l'ai vu, ça faisait un moment qu'il y avait du monde. Je lui ai demandé à ce que tout le monde puisse rentrer dans le vestiaire. Je l'ai pris par le cou et à ce moment-là, il a baissé sa tête. Il n'y avait chez moi aucune intention d'agresser David Friio. Cinq minutes après, on est dans le couloir du stade et on parle ensemble. Avec les images, on fait des zooms et des pauses. Un geste comme ça devient une gifle ou un coup de poing."

"Mes joueurs ont gagné"

Concernant le résultat du match, qui n’a pas encore été entérinée par la LFP, Galtier comprend que les instances se laissent un délai de réflexion: "On verra, il y a la réalité sportive et il y aura les sanctions. Je trouve que c'est normal que la commission de discipline prenne le temps de l'instruction pour bien tout analyser (…) Oui, mes joueurs ont gagné, ils l'ont emporté. Après, je n'ai pas à juger la décision qui sera prise concernant le huis clos. C'est sévère pour tous les autres supporters qui étaient au stade, mais il faut accepter cette sanction".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport