RMC Sport

Incidents OL-OM: évalué par la médecine du travail, Payet porte plainte

Dimitri Payet n’a pas participé à l’entraînement de l’OM ce lundi au lendemain d’un Olympico bouillant contre Lyon. Touché à la tête par un projectile venu des tribunes, le milieu offensif marseillais va faire l’objet d’un examen médical par un médecin du travail afin d’évaluer les conséquences psychologiques et éventuellement physiques. Le joueur phocéen a porté plainte après cette agression alors que son club se constitue partie civile.

Atteint en pleine tête par une bouteille jetée depuis les tribunes du Groupama Stadium, Dimitri Payet est encore marqué ce lundi au lendemain des incidents du match de la 14e journée de Ligue 1 entre l’OL et l’OM.

>> Incidents OL-OM; les infos en direct

Selon les informations de RMC Sport, le milieu offensif phocéen n’a pas participé à l’entraînement du jour sous les ordres de Jorge Sampaoli. Suspendu pour le match de Ligue Europa, jeudi contre Galatasaray, Dimitri Payet s’est toutefois présenté très tôt à la Commanderie pour faire le point avec staff et dirigeants sur son état de santé et psychologique. A 11h50, l’international tricolore aux 38 sélections a quitté le centre d’entraînement marseillais dans la voiture du médecin du club.

Payet va voir un médecin du travail

Très touché par les incidents du Groupama Stadium et même "choqué" selon les mots de Pablo Longoria et de Jacques Cardoze, directeur de la communication de l'OM, dimanche soir, Dimitri Payet va voir un médecin de la médecine du travail pour évaluer les conséquences psychologiques et éventuellement physiques après cet incident.

Un rendez-vous d’autant plus important que le joueur de 34 ans avait très mal vécu les incidents de Nice au mois d’août ainsi que le match avec sursis dont il avait écopé après sa réaction d’humeur mais "humaine" selon lui de retourner la bouteille dans le public niçois.

Dimitri Payet est l’un des rares joueurs à avoir eu le courage de critiquer ses propres supporters après OM-PSG. "Je ne sais plus quoi dire plus quoi faire", a t-il même confié abattu autour de lui après les incidents de l’Olympico à Lyon.

Payet porte plainte, l'OM partie civile

A l’heure où la Commission de discipline de la LFP va se réunir en urgence pour lancer l’instruction de ce match entre Lyon et Marseille, les deux clubs préparent leurs arguments. Comme l’a souligné le président rhodanien Jean-Michel Aulas dès dimanche, l’auteur du jet de projectile est "un membre isolé" ne faisant pas partie du Kop.

"L’Olympique Lyonnais, et son président Jean-Michel Aulas, condamnent une nouvelle fois cet incident, a précisé le club rhodanien dans un communiqué. L’individu, auteur des faits, a été immédiatement identifié grâce aux nombreuses caméras du Groupama Stadium. Il a été exfiltré par les stadiers, remis aux forces de l’ordre et placé en garde à vue. Il est apparu que l’homme n’était pas membre d’un groupe de supporter et n’était pas abonné."

Ce lundi matin, deux personnes se trouvaient toujours en garde à vue dont l’auteur présumé du lancer de bouteille au visage de Dimitri Payet, du chef de violences volontaires ayant entrainé une ITT inférieure à 8 jours avec arme et dans une enceinte sportive. Une enquête a été ouverte par la procureur de la République de Lyon.

Dans le cadre de la procédure judiciaire, Dimitri Payet a déposé une plainte en étant assisté par les avocats de son club. L’OM se constitue partie civile dans ce volet judiciaire après l’agression dont a été victime son joueur.

JGL avec Florent Germain