RMC Sport

Lens-Lille: "J'ai reçu un siège directement sur le crâne", le supporter touché à la tête raconte les incidents

Blessé à la tête lors des incidents entre Lens et Lille, Rémi, supporter des Sang et Or, est revenu sur ce triste événement au micro de RMC. Il confirme avoir reçu un siège avant d’être victime d’un black-out.

Sa photo publiée samedi soir avait été largement relayée sur les réseaux sociaux, au point d’être reprise par Jonathan Clauss en personne. Le piston lensois avait souhaité un "bon rétablissement" à ce supporter blessé lors des incidents qui ont perturbé le derby du Nord entre Lens et Lille. Au micro de RMC, Rémi est revenu plus en détail sur ce qui lui est arrivé à la mi-temps.

"Il y avait un mouvement de foule"

"On était en Trannin, la tribune qui est juste à côté du parcage lillois, raconte-t-il. Des insultes classiques en début de match, rien de particulier, quelques jets de projectiles en tout début de rencontre, sans gravité. À la mi-temps, je descends parce que j’interviens en tant qu’arbitre sur France Bleu Nord. Ils devaient m’appeler sur deux situations de main".

C’est alors que l’après-midi a dégénéré en tribunes: "Je me mets en bas de la tribune pour être au calme. Quand je me retourne, je vois que les supporters lillois ont franchi la tribune neutre, la zone tampon qui séparait la tribune lensoise de la tribune lilloise. Ça commence à escalader les grilles. Il y avait des enfants à coté de nous dans la tribune, je suis allé aider les parents pour les évacuer parce qu’il y avait un mouvement de foule. En évacuant et repoussant des supporters lensois qui étaient assez énervés, j’étais dos à la tribune et j’ai reçu une chaise (ndlr, un siège) directement sur le crâne. Après, c’est un peu le black-out".

"La connerie n'a pas de couleur ou de blason"

Après avoir reçu de nombreux soutiens, Rémi rassure quelque peu sur son état de santé: "Je suis sorti ce matin après être resté en surveillance cette nuit. J’ai quelques points de suture à la tête et un traumatisme crânien avec un bel hématome autour de la cicatrice". Néanmoins, il regrette que son histoire ait été utilisée: "J’ai l’impression qu’on se sert de ma blessure d’un côté pour justifier le fait que certains lensois sont entrés dans la tribune, de l’autre pour justifier le fait que ce sont certains lensois qui auraient provoqués".

"Pour moi, la connerie n’a pas de couleur ou de blason", conclut-il, jugeant les supporters des deux équipes responsables. Après une longue interruption, le match a pu reprendre et s’est achevé sur une victoire du Racing (1-0). Le dernier bilan recense 6 blessés légers, 4 interpellations et 80 sièges dégradés.

JAu