RMC Sport

OM-PSG "impronosticable" pour Di Meco, qui craint le manque de fraîcheur des Marseillais

À deux jours du Classique entre l’OM et le PSG, Eric Di Meco s’est exprimé ce vendredi au Super Moscato Show sur ce choc de la Ligue 1 qui est selon lui "impronosticable" pour plusieurs raisons.

Auteur d’un match nul 0-0 ce jeudi en Ligue Europa face à la Lazio Rome, l’Olympique de Marseille est désormais focalisé sur le choc de cette 11e journée de championnat qui aura lieu ce dimanche à 20h45 au Stade Vélodrome.

Lors du Super Moscato Show, Eric Di Meco n’a pas réussi à ressortir un vrai favori pour cette rencontre. Entre le beau jeu proposé par les Marseillais et la capacité du PSG à se sortir de mauvaises situations, le consultant pour RMC Sport a admis être dans le flou.

"Ce genre de match est impronosticable parce qu’il s’est passé tant de choses entre ces deux équipes ces dernières années. Malgré la suprématie parisienne, il y a eu plusieurs matchs où on sentait que c’était faisable pour Marseille comme l’année où Edinson Cavani inscrit un coup-franc à la dernière minute (lors du match nul 2-2 en 2017 ndlr)", a-t-il déclaré.

L'exemple de Bruges

Malgré cette incertitude, Eric Di Meco a donné des raisons d’espérer pour les Olympiens face à leur principal rival: "Ce qui me rend confiant, c’est l’engagement et l’impact mis par les joueurs depuis le début de la saison avec Jorge Sampaoli. À ce niveau-là, ils seront présents et comme on l’a vu contre Bruges, ça peut gêner le PSG."

Tout en soulignant la capacité de l’actuel leader du championnat à s’en sortir grâce à ses individualités: "Même en étant en difficulté, Paris a toujours un joueur qui peut te tuer. Mbappé m’inquiète car il y a un problème dans l’axe de la défense", a-t-il confié.

"L’OM a laissé des plumes contre la Lazio"

Autre facteur à prendre en compte, le fait que Marseille ait joué jeudi un match de Ligue Europa face à la Lazio, alors que le PSG a joué son match de Ligue des champions contre Leipzig mardi. Jorge Sampaoli avait en plus fait le choix, contre les Italiens, d’aligner son onze-type, une donnée qui pourrait avoir son importance pour Di Meco: "L’OM a laissé des plumes contre la Lazio, en plus tu as 48 heures de moins que le PSG, donc ça peut jouer."

JO avec Super Moscato Show