RMC Sport

Ligue 1: en attendant Messi, le PSG débute par une victoire à Troyes

Achraf Hakimi et Mauro Icardi ont offert la victoire au PSG sur la pelouse de Troyes (2-1), ce samedi soir à l'occasion de la première journée de Ligue 1. Le club de la capitale, qui a souffert, s'est tout de même rassuré après la défaite contre le Losc au Trophée des champions.

Pendant que sa direction s'active en coulisses pour réussir le coup du siècle avec Lionel Messi, le Paris Saint-Germain a lancé son championnat avec une victoire chez le promu. En dépit d'une mauvaise surprise en début de match, le club de la capitale s'est imposé ce samedi soir à Troyes (2-1) pour la première journée de la Ligue 1. Les deux premières rencontres (Monaco-Nantes et OL-Brest) ayant abouti à des scores nuls, Paris s'empare donc d'ores et déjà de la tête du classement, en attendant l'entrée en lice dimanche des 14 autres équipes.

Une semaine après la fâcheuse défaite contre le Losc au Trophée des champions, le PSG s'est encore déplacé avec un groupe amoindri (Donnarumma, Marquinhos, Ramos, Bernat, Verratti, Di Maria, Paredes et Neymar parmi les absents). Mauricio Pochettino a néanmoins pu aligner un onze de départ sans novice du centre de formation, et surtout avec Kylian Mbappé, qui a disputé son premier match depuis l'élimination des Bleus en huitièmes de finale de l'Euro.

Pour cette reprise, l'attaquant français a été relativement discret et a paru hésitant sur son positionnement. Il s'est toutefois signalé avec une passe décisive sur le but de la victoire inscrit comme un renard des surfaces par Mauro Icardi (21e). À peine quelques instants avant, le nouveal latéral droit Achraf Hakimi avait fait l'étalage de ses qualités offensives en marquant pour la première fois sous ses nouvelles couleurs (19e). Ces deux buts ont un chef d'orchestre commun: Ander Herrera, qui a initié les deux actions avec des splendides ouvertures.

Troyes a submergé Paris à la fin

Il s'avère cependant que ces deux buts en trois minutes ont été la réaction parisienne à l'inattendue ouverture du score troyenne (9e). Celle-ci a été l'oeuvre d'Oualid El Hajjam, profitant d'une défense adverse totalement défaillante sur corner. Ce but était finalement une juste récompense pour le champion de Ligue 2 qui, sous les ordres de Laurent Battles, a réalisé du très bon travail sur ses relances et s'est montré très volontaire pour attaquer et mettre Keylor Navas en alerte. Cela s'est tout particulièrement vu dans le dernier quart d'heure, lorsque le PSG s'est effondré sur le plan physique sans que Mauricio Pochettino ne parvienne à trouver la solution pour reprendre le contrôle.

L'Estac aura peut-être plus de réussite contre l'autre promu, Clermont, qu'il retrouve dès le 15 août. Pour le Paris Saint-Germain, le prochain match est prévu au Parc des Princes contre Strasbourg, le 14 août (21h00).

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport