RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe type de la 4e journée

Mevlut Erding

Mevlut Erding - AFP

Séduisants vainqueur de Lille (1-4) et de Lyon (1-3), les joueurs de Monaco et de Bordeaux figurent en bonne place dans notre équipe-type de la quatrième journée de Ligue 1. Tout comme Mario Balotelli, auteurs de débuts fracasants avec Nice, et Mevlut Erding qui a réussi un triplé avec Metz.

Cédric Carrasso (Bordeaux)
Si les Girondins se sont brillamment imposés au Parc OL (1-3), où les Lyonnais étaient jusqu’alors invaincus, ils peuvent dire merci à leur gardien. A 34 ans, le Bordelais possède toujours de sacrés réflexes et un bon sens du placement. Il l’a prouvé à trois reprises face à Diakhaby, Lacazette et Ferri. Du très bon Carrasso.

A lire aussi >> Riolo : "Nice, c'est vraiment bien !"

Ricardo Pereira (Nice)
L’arrière droit niçois a terriblement fait souffrir les Marseillais et notamment Karim Rekik. S’il a parfois péché dans le replacement, on ajoutera à son crédit une passe décisive à destination de Mario Balotelli.

A lire aussi >> OM - Diaby ne se "fixe aucune limite"

Grégory Sertic (Bordeaux)
Servi par Adam Ounas et oublié par les Gones, le défenseur central des Girondins a placé son équipe sur la voie d’un succès royal à Lyon d’un très beau coup de tête. Il n’a pas non plus oublié de défendre se distinguant avec un retour aussi décisif que spectaculaire sur Maxwell Cornet en fin de rencontre. 

A lire aussi >> OM : on a imaginé le mercato de Leonardo

Kamil Glik (Monaco)
Aux côtés de Jemerson, le défenseur central polonais de l’ASM a réalisé une partie très solide face à Lille (13 ballons gagnés). Auteur du quatrième but monégasque, il a signé sa première réalisation sur son deuxième tir en L1. Glik n’avait plus marqué depuis avril 2015, lorsqu’il portait les couleurs du Torino.

Pierre Bengtsson (Bastia)
Son coup franc magique du pied gauche a offert un beau succès à Bastia aux dépens du TFC (2-1). Le latéral suédois prêté par Mayence a affiché de belles promesses. « C’est un bon joueur qui a des qualités techniques et de passes intéressantes, a commenté François Ciccolini après la rencontre sur l’antenne de RMC. Il est appliqué et régulier. Il a une mentalité de travail exceptionnel. »

Thomas Mangani (Angers)
Une grosse activité au milieu, un apport offensif intéressant, une passe décisive pour Famara Diedhiou pour l’ouverture du score du SCO… l’ancien joueur de l’AS Monaco n’a vraiment pas à rougir de sa prestation face au promu dijonnais (3-1). Il a abattu un gros travail.

Karl Toko Ekambi (Angers)
Virevoltant, l’ancien joueur de Sochaux a marqué son premier but en Ligue 1 samedi face à Dijon. Et quel but ! Une frappe enroulée sublime du pied droit qui a enflammé le stade Jean-Bouin. On a hâte de revoir celui qui fêtera ses 24 ans mercredi. 

Malcom (Bordeaux)

Décidément, la jeune recrue brésilienne au dernier mercato hivernal fait forte impression et sent bon la bonne pioche. A Lyon, il est monté en régime au fil des minutes, inscrivant son deuxième but en quatre matches sur un tir mal négocié par Anthony Lopes. Sa vivacité a posé de gros soucis aux Lyonnais.

Nabil Dirar (Monaco)
S’il n’a pas marqué à Lille (1-4), l’ailier marocain a été dans tous les bons coups. Passeur décisif sur le but de Traoré, il est aussi impliqué dans le but de Fabinho. « On se sent bien en ce moment, a-t-il commenté après la rencontre. On se connaît mieux que l’an passé. L’esprit est positif. On va titiller Paris. »

Mevlut Erding (Metz)

A lui seul, il a propulsé le FC Metz sur le podium et enfoncé le FC Nantes dans la crise (3-0). A 29 ans, l’international turc retrouve aussi les sommets du classement des buteurs puisqu’après un doublé face à Lille, ce triplé lui permet de pointer à une réalisation d’Alexandre Lacazette (6 buts). 

Mario Balotelli (Nice)

Premier match en Ligue 1 et première apparition dans notre équipe type ! L’Italien a frappé fort pour ses débuts avec Nice. Son penalty et son coup de tête ont offert une belle victoire au Gym face à l’OM (3-2). Mais l’Italien a aussi été très intéressant dans l’utilisation du ballon. Pourvu que ça dure…

A lire aussi >> Nice-OM : Favre épaté par Balotelli