RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la deuxième journée

-

- - -

Déjà leader après sa victoire (2-0) face au Gazélec Ajaccio, le PSG place trois joueurs dans cette équipe type également marquée par le duo offensif niçois Hatem Ben Arfa – Alassane Pléa.

Gardien : Anthony Lopes (Lyon)
Sa première victoire de la saison sur la pelouse de Guingamp (0-1), l’OL la doit d’abord à son gardien, dont la forme contraste singulièrement avec celle des héros d’attaque de la saison dernière. Son réflexe sur la tête de Mustapha Diallo déviée sur le poteau (14e) a scotché le Roudourou. Dans les arrêts de jeu, son duel remporté face à Jimmy Briand (90+2) a sauvé les trois points lyonnais.

Hamari Traoré (Reims)
L’homme de la victoire rémoise face à l’OM (1-0). Le Malien de 23 ans formé au Paris FC et passé par Lierse (Belgique) a dynamité son couloir droit, multipliant les rushs et les appels. C’est lui qui offre la victoire à Reims d’un superbe enchainement contrôle poitrine-reprise croisée (14e).

Milan Bisevac (Lyon)
Six mois après son opération du ligament croisé du genou droit, le guerrier serbe est de retour. Très solide face aux innombrables centres guingampais, il sauve qui plus est la victoire à la dernière seconde sur sa ligne sur une frappe de Younousse Sankharé.

Thiago Silva (PSG)
Le début de championnat s’apparente à une balade de santé pour le capitaine parisien. Jamais menacé défensivement lors du choc des extrêmes face à Ajaccio (2-0), il est à l’origine du premier but de Blaise Matuidi et a inscrit le second d’un joli coup de tête. Impérial.

Maxwell (PSG)
Sa facilité technique lui permet de se sortir de toutes les situations. Tout ce qu’il fait est limpide. A ce rythme, le latéral gauche du PSG donne l’impression de pouvoir jouer jusqu’à 50 ans. Bien sûr, sa saison sera aussi jugée à l’aune d’un duel face à Messi. Mais avec un Jacques Zoua dans sa zone, il maitrise.

Henri Saivet (Bordeaux)
Placé en position de récupérateur aux côtés de Clément Chantôme par Willy Sagnol, l’international sénégalais a régné sur l’entrejeu. D’abord concentré sur son travail défensif, il s’est rapproché de la surface stéphanoise après l’ouverture du score d’Hamouma (58e). Il a d’abord touché la barre d’une belle frappe (67e) puis arraché l’égalisation bordelaise sur coup franc au buzzer (90+2).

Blaise Matuidi (PSG)
Le poumon parisien a inscrit l’un des buts du week-end d’un coup de canon du gauche. Sinon, Matuidi a été l’un des rares à ne pas (trop) en garder sous le pied alors que Paris s’était mis en mode « éco » après son second but dès la… 20e.

Hatem Ben Arfa (Nice)
Disons-le tout net, quel plaisir de revoir Hatem Ben Arfa à ce niveau ! Placé en soutien d’une doublette niçoise de feu Germain – Pléa, l’ancien de l’OL a régalé le public troyen de quelques gâteries techniques qu’ils sont peu à pouvoir réaliser en Ligue 1. Au classement du plus grand nombre de petits ponts infligés, Ben Arfa ne devrait pas être mal en fin de saison. En prime, le joueur de 28 ans s’est offert son premier but en Ligue 1 depuis cinq ans d’un parfait contre-pied sur penalty (6e). Après sa sortie (71e), Nice a encaissé deux buts pour finalement concéder le nul (3-3).

Alassane Pléa (Nice)
Un penalty et une expulsion provoqués, un but, une passe : le bilan chiffré du Niçois Alassane Pléa face à Troyes (3-3) ne suffit pourtant pas à résumer une superbe prestation. Sa mobilité, sa finesse et son entente avec ses partenaires d’attaque Valère Germain et Hatem Ben Arfa désignent l’international espoir (22 ans, une sélection) comme l’une des attractions de la saison.

Nicolas de Préville (Reims)
Après une première période un peu discrète et quelques ballons perdus bêtement face à l’OM, il a haussé le ton au retour des vestiaires. Sa technique au-dessus de la moyenne, sa vista et son volume de jeu ont fait beaucoup de mal à la défense de l’OM. Il offre un caviar à David N’Gog, qui aurait dû tuer le suspense à la 62e. L’attaquant de 24 ans lance sa 4e saison dans l’élite sur de jolies bases.

Floyd Ayité (Bastia)

Déjà très en verve la semaine dernière face à Rennes, l’attaquant bastiais a fêté son 100e match en Ligue 1 en dézinguant la défense lorientaise d’entrée sur une superbe accélération conclue d’une frappe sous la barre (4e). Il a ensuite fait peser un danger constant avant de s’éteindre progressivement en seconde période. On ne l’attendait pas seul leader du classement des buteurs après deux journées de championnat.

S.R