RMC Sport

Ligue 1: Le Graët hausse le ton contre les interdictions de déplacement des supporters

Dans un entretien accordé à l'AFP ce mardi, Noël Le Graët a vivement pris position en faveur d'un retour des déplacements de supporters dans les stades adverses. Le président de la Fédération française de football estime qu'il faut à nouveau accorder de la confiance aux spectateurs.

Au lendemain des manifestations de mécontentement des supporters nîmois, interdits de déplacement à Saint-Etienne (2-1) en match décalé de la 30e journée de Ligue 1, Noël Le Graët a appelé à une plus grande confiance envers les supporters et à un déverrouillage des déplacements de fans adverses dans les stades français.

"On est à côté de la plaque"

"Je trouve inadmissible qu'on trouve naturel que Saint-Etienne ne puisse pas aller à Lyon ou Marseille à Paris. L'autre jour, cela concernait même Lorient-Brest. C'est la facilité. On exagère, regrette le dirigeant dans un entretien accordé à l'AFP ce mardi. Très franchement, il faut qu'on arrête ça. Il faut reprendre les discussions avec nos préfectures, avec nos clubs de première division et nos groupes de supporters. Il faut faire plus confiance aux supporters. On n'est quand même pas dans un pays où il faut avoir cent CRS à chaque entrée de stade. On est à côté de la plaque."

Un avis "qui n'est vraiment pas partagé. Mais je ferais beaucoup plus confiance aux supporters que ce qui est fait actuellement. J'ai envie de revoir des gens qui se déplacent. Pendant des années et des années, ça s'est fait. La facilité, c'est de dire: 'non la tribune est fermée'. Et un de ces jours on met des barbelés", ajoute le président de la FFF. Des interdictions devenues la norme.

La rédaction avec AFP