RMC Sport

Montpellier: l'avenir de Der Zakarian "réglé avant fin mars"

En fin de contrat l’été prochain, Michel Der Zakarian sera prochainement fixé sur son avenir avec Montpellier. Laurent Nicollin, président, promet de trancher avant fin mars même s’il a déjà "une idée directrice".

Quel entraîneur sera sur le banc de Montpellier la saison prochaine? Arrivé en 2017 à La Paillade, Michel Der Zakarian sera en fin de contrat en juin et le doute subsiste sur la suite de son aventure. Il sera très prochainement levé. Dans une interview accordée à Midi-Libre, Laurent Nicollin a décidé de trancher dans les prochaines semaines sur le cas de son entraîneur.

"Je pense que ce sera réglé avant fin mars", a déclaré le dirigeant en assurant apprécier "énormément" l'entraîneur "qui quoiqu’il arrive aura marqué l’histoire du club".

"Encore faut-il qu’il veuille prolonger"

"Mais on n’est ni en retard ni en avance, je suis en mode réflexion, ajoute Nicollin. Cela fait quatre saisons, est-ce qu’on repart sur une 5e ou une 6e, est-ce qu’on part sur autre chose? Même si j’ai une idée directrice, rien n’est entériné. Et Michel sera le premier à savoir s’il prolonge. Encore faut-il qu’il le veuille."

Le nom de Bruno Genesio avait récemment été murmuré comme potentiel successeur de Der Zakarian. Mais l'ancien Lyonnais s'est, depuis, engagé avec Rennes après la démission de Julien Stéphan. Sous les ordres de Der Zakarian, le MHSC a souvent lorgné une qualification européenne sans jamais y parvenir. Les Héraultais ont successivement terminé 10es (2017-2018), 6es (2018-2019) et 8es (2018-2019). Une position qu’ils occupent actuellement à quatre points de Lens, actuel détenteur de la 5e qualificative pour la Conference League.

Il y a quelques semaines, Der Zakarian s’était agacé des critiques parues dans la presse sur son staff, et émises anonymement. L’incertitude sur son avenir le chagrinait moins. "Ce n'est pas le fait que je sois en fin de contrat, a-t-il déclaré début février. C'est une situation qui arrive à beaucoup de joueurs et d'entraîneurs. Qu'on veuille continuer avec moi ou pas, c'est une chose. C'est la vie d'un entraîneur. Je n'ai rien à dire. C'est le contenu d'autres choses qui ne m'a pas plu comme attaquer mon staff. Est-ce que ce sont des gens du club, des agents?" La question est restée sans réponse. Mais celle sur son avenir en recevra bientôt une.

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport