RMC Sport

Montpellier: Nicollin très fier du parcours de Giroud "vu ce qu'il a pris dans la gueule"

A l'occasion du Top of the Foot délocalisé ce mercredi à Montpellier, Laurent Nicollin et Olivier Giroud ont évoqué leurs souvenirs communs. L'actuel président du MHSC s'est dit très fier de la réussite de l'attaquant français, rarement épargné par les critiques.

Huit mois et demi après son départ, Olivier Giroud garde toujours un excellent souvenir du MHSC. Il a donc naturellement accepté de participer ce mercredi à l’émission Top of the Foot, exceptionnellement délocalisée à Montpellier.

Il a préféré Montpellier au Celtic

"J’avais envie de laisser une trace de mon passage en Ligue 1. Loulou (Nicollin) a joué un rôle très important dans ma venue à Montpellier (en 2010). J’ai toujours dit que je souhaitais jouer un jour en Premier League. Après Tours, j’ai eu l’occasion d’aller à Birmingham ou même au Celtic, ce qui aurait été une bonne passerelle pour la Premier League. Je ne regrette vraiment pas ce choix. J’ai découvert un club familial, j’ai été intégré comme si j’étais le petit dernier, le fiston. La famille Nicollin aime ses joueurs. J’y ai passé des années extraordinaires. Ça a été un choix très important dans ma carrière, j’ai rencontré des amis avec qui je suis toujours en contact. Le fait de marquer l’histoire du club restera à jamais une immense fierté", a-t-il confié.

En 85 matchs disputés avec Montpellier, Giroud avait inscrit 39 buts et était devenu champion de France en 2012. "Montpellier a été une expérience fabuleuse. Dans la construction de l’homme que je suis aujourd’hui, le papa et le père de famille, toutes les étapes de ma carrière ont joué un rôle important. Le passage à Montpellier m’a fait mûrir", a-t-il souligné. Dans l’Hérault, l’attaquant de Chelsea, auteur d'un sublime but mardi face à l'Atlético (1-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions, conserve une excellente image.

Toujours en contact avec Nicollin

"Olivier est déjà quelqu’un de très bien humainement. Ses premiers mois ont été compliqués, puis on a essayé de l’aider au maximum. Il a marqué des buts et ça s’est bien passé. Je l’aime beaucoup, je l’apprécie énormément, ça me fait toujours plaisir de l’entendre. On a un petit rituel, à chaque fois qu’il marque en équipe de France, et il en marque beaucoup (44 buts en 105 sélections), je lui envoie un petit message sur WhatsApp. Ça fait plaisir. Ça prouve qu’on a passé de bons moments ensemble", a expliqué Laurent Nicollin, lui aussi invité de ce Top of the Foot sur RMC. Très heureux d’avoir vu Giroud poursuivre sa progression en Angleterre, l’actuel président de Montpellier a également savouré son titre de champion du monde décroché en 2018.

"C’est plus qu’une fierté, a reconnu Nicollin. J’étais heureux pour lui vu tout ce qu’il a sacrifié et tout ce qu’il a pris dans la gueule aussi, ce que je trouve totalement immérité. Les gens cataloguent très vite les gens et je trouve ça abominable. Vu ce qu’il a pris dans la gueule, je trouvais ça fabuleux qu’il soit champion du monde. J’étais heureux pour lui, pour sa famille, et égoïstement parce que j’ai été son président et qu’il a été deux saisons au club. On est toujours fiers quand on a des joueurs partent ailleurs et réussissent. Je continue de le suivre."

>> Les podcasts de l'émission Top of the Foot

RR