RMC Sport

Nantes-Nice: pourquoi Christophe Galtier est en tribune à Nantes

Christophe Galtier, l'entraîneur de l'OGC Nice, a pris place en tribune pour la rencontre à Nantes ce dimanche. Sous le coup d'un sursis contracté lorsqu'il était entraîneur de Lille, son carton jaune reçu lors du sulfureux Nice-OM lui vaut une suspension pour la cinquième journée de Ligue 1.

Le détail n'est pas passé inaperçu. Lors des poignées de mains entre les deux entraîneurs avant le coup d'envoi de Nantes-Nice, Antoine Kombouaré a serré la main de... Thierry Oleksiak, l'adjoint de Christophe Galtier. Mais pourquoi l'entraîneur du Gym n'est pas en mesure de tenir sa place ? Tout simplement parce qu'il est suspendu. Averti lors du sulfureux Nice-Marseille du 22 août dernier, l'ancien entraîneur du LOSC avait un sursis datant de son époque dans le Nord. Le sursis est donc tombé pour cette cinquième journée de Ligue 1.

Pas de sanction pour Galtier après les incidents de Nice-OM

Comme le précise l'article 1.1 de la rubrique avertissement de la Ligue : un avertissement infligé lors d'une rencontre entraine une inscription au fichier disciplinaire, y compris lorsque la rencontre a été définitivement interrompue avant son terme et a été donnée à rejouer. Alors que les sanctions après les incidents de Nice-OM ont été communiquées par la LFP ce mercredi, Christophe Galtier n'avait pas été sanctionné, au même titre que Jorge Sampaoli, son homologue marseillais.

Si les deux entraineurs ont participé aux échaufourées de la 75e minute, une personne en interne justifiait cette décision dans L'Equipe. "Pour les deux coachs, on voit qu’il y a des choses, des accrochages, mais rien de bien clair. On voit Sampaoli se débattre, mais c’est confus. Pour Galtier, on voit ce contact avec Friio, mais ensuite, les deux discutent tranquillement dans les couloirs. (...) La commission a préféré juger ce qui était le moins discutable, ce qui laissait le moins de place au doute."

Après les auditions, la LFP a sanctionné l'OGC Nice de trois matchs à huis clos total et deux points de pénalité, dont un avec sursis. Côté marseillais, Pablo Fernandez est suspendu de toutes fonctions jusqu’au 30 juin 2022, Alvaro Gonzalez a écopé de deux matchs de suspension et Dimitri Payet d’un match avec sursis. La rencontre entre les deux équipes se rejouera sur terrain neutre, à une date qui reste à déterminer.

AS, avec Arthur Perrot