RMC Sport

Nice: Vieira n’a eu "aucun coup de fil" de l'OL

Invité de Team Duga ce lundi sur RMC, Patrick Vieira s’est confié sans langue de bois sur son actualité à l’OGC Nice. L’entraîneur des Aiglons a évoqué son effectif façonné en fin de mercato estival après l’arrivée d’Ineos, ses rapports avec la direction, son avenir et la rumeur lyonnaise, ainsi que l’épisode de la montre volée.

Nice va chercher à recruter "un ou deux joueurs" cet hiver

Patrick Vieira est "très content" de son effectif, bien qu’il ne soit pas encore à 100% car complété rapidement en fin de mercato, quand le club azuréen est passé aux mains d’Ineos. "Après, par rapport à nos ambitions et à deux-trois manques qu'on pourrait avoir, ce serait intéressant de recruter un ou deux joueurs. Mais, encore une fois, il sera question de prendre des joueurs qui vont nous permettre de progresser, qui seront dans le onze dès le départ", précise l’entraîneur, qui veut "des joueurs qui vont entrer dans un projet de club".

Des rapports "pros et bons" avec Rivère et Fournier, après un départ "compliqué"

Entre le départ du président Jean-Pierre Rivère et du directeur général Julien Fournier en début d’année, puis leur retour fin août dans les bagages d’Ineos, l’OGC Nice a traversé une période délicate. "Ça a été compliqué par rapport à la manière dont ils sont partis. Mais depuis leur retour, nous avons très bien discuté. L'objectif est le même. Julien Fournier disait qu'il n'y avait pas d'états d'âme à avoir, que l'objectif était tout mettre en place pour construire ce club", confie Patrick Vieira, qui assure que "les relations avec Julien et le président sont professionnelles et bonnes". "On communique à propos des joueurs, on voit après les matches ce qui a été et ce qui n'a pas été... Ça se passe très bien", assure-t-il.

Aucune sollicitation lyonnaise

Arrivé à Nice l’été dernier, l’ancien milieu de terrain est sous contrat jusqu’en 2021. Et plus encore ? "Seul l'avenir nous le dira. L'envie est là. C'est un joli projet avec de grandes ambitions. J'ai envie de faire partie du projet. Après, on sait tous que ça dépendra des résultats. Le métier est comme ça", répond-il. Ces derniers jours, son nom a été évoqué à l’OL, qui a finalement nommé Rudi Garcia ce lundi. "Je n'ai eu de coup de fil de personne", promet Patrick Vieira.

"Je veux, un jour, entraîner une équipe qui participe à la Ligue des champions"

"Quand on fait ce métier, on a envie de toucher le très haut niveau. Mais ce niveau-là, je peux aussi le toucher avec l'OGC Nice, à partir du moment où on se donne les moyens de réussir et qu'on travaille de manière cohérente, explique Patrick Vieira. Mais c'est vrai que je fais ce métier-là pour, un jour, être l'entraîneur d'une équipe qui participe à la Ligue des champions. Ou à une Coupe du monde (rires)."

"Diaby a commis une erreur, il ne doit pas gaspiller sa deuxième chance"

Le début de saison des Aiglons a été perturbé par l’épisode du vol de la montre de Kasper Dolberg, d’une valeur de 70.000 euros, par le jeune Lamine Diaby-Fadiga, qui a depuis été renvoyé et s’est engagé au Paris FC. "Kasper est un garçon très intelligent. Malheureusement, c'est arrivé à lui, mais ça aurait pu arriver à quelqu'un d'autre. C'est quelque chose qui fait partie de la société. Ça arrive dans pas mal de vestiaires et ça reflète, malheureusement, ce qui se passe dans notre société. Le jeune Diaby a commis une erreur, j'espère qu'il aura appris et que maintenant, il se concentrera sur sa carrière. Il a une deuxième chance, il ne doit pas la gaspiller", observe l’entraîneur.

N.B