RMC Sport

OL-Angers: grâce à Depay et Paqueta, les Lyonnais recollent au trio de tête

L’OL s’est imposé face à Angers, ce dimanche, en clôture de la 32e journée de Ligue 1 (3-0). Après les victoires de Lille, Paris et Monaco, les Lyonnais ont parfaitement répondu grâce à des buts de Memphis Depay et Lucas Paqueta. Ils peuvent toujours rêver du titre.

Ce n’est pas toujours un cadeau d’être programmé le dimanche à 21h. Surtout quand ses principaux poursuivants ont fait le job durant le week-end. L’OL a pu s’en rendre compte en clôture de la 32e journée de Ligue 1. Après les victoires de Lille, Paris et Monaco, les Gones ont reçu Angers avec une certaine pression au Groupama Stadium. Mais les joueurs de Rudi Garcia s’en sont parfaitement sortis en s'imposant 3-0. Sous une pluie battante, ils se sont montrés solides dans leur jardin détrempé. Memphis Depay a montré la voie en ouvrant le score dès la 21e, après un ballon mal renvoyé par la défense adverse. L’attaquant néerlandais s’est ensuite offert un doublé sur un lob absolument sublime en fin de rencontre (82e).

Ses 15e et 16e buts de la saison. Il en compte désormais 7 contre le SCO, l’équipe qui lui réussit le plus en France avec Nice. Au total, l’attaquant néerlandais en est à 59 réalisations avec Lyon depuis son arrivée en janvier 2017, ce qui en fait le 3e meilleur buteur étranger du club en L1, à égalité avec Lisandro Lopez. Derrière Juninho (75) et Sonny Anderson (71). Dans le sillage de son capitaine, Lucas Paqueta avait doublé la mise en reprenant un centre dévié de Karl Toko-Ekambi, très actif sur le front de l’attaque lyonnaise (41e). Les demi-finalistes de la dernière Ligue des champions auraient même pu alourdir encore le score, mais Toko Ekambi et Slimani ont vu leurs buts logiquement refusés pour une main ou un hors-jeu.

Un choc face à Lille le 25 avril

En face, Angers aussi aurait pu faire trembler les filets. Mais les hommes de Stéphane Moulin sont tombés sur un Anthony Lopes impeccable devant Angelo Fulgini. Mohamed-Ali Cho, le jeune attaquant de 17 ans, a fait une entrée remarquée, en apportant sa fougue et son dynamisme. Mais le premier joueur né en 2004 à jouer en Ligue 1 a fait preuve d’un peu de maladresse dans ses derniers gestes. Loïs Diony a lui touché la barre dans le temps additionnel.

Grâce à ce précieux succès (le premier depuis le 3 mars), l’OL reste 4e au classement mais revient à un point de Monaco, deux du PSG et cinq de Lille. Le titre est encore dans le viseur. Le podium plus que jamais. Voilà qui promet une fin de saison palpitante en haut du tableau. Dimanche prochain, les Lyonnais iront à Nantes (toujours à 21h), avant de recevoir le Losc le 25 avril pour un choc au sommet. Avec entre-temps, un déplacement à Monaco en quarts de finale de la Coupe de France (20 avril).

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport