RMC Sport

OM: Benedetto serait ravi de l'arrivée de Sampaoli, qui l'avait appelé avec l'Argentine

La possibilité d'une arrivée de Jorge Sampaoli comme nouvel entraîneur de l'OM enchante son compatriote Dario Benedetto. L'attaquant argentin ne veut pas s'emballer mais se souvient qu'il a obtenu sa première sélection grâce au technicien.

La rumeur d'une possible arrivée de Jorge Sampaoli sur le banc de l'OM n'a pas échappé à Dario Benedetto. "J'ai vu ça sur les réseaux sociaux", a confié l'Argentin ce vendredi en conférence de presse. Et cette hypothèse le séduit plutôt. L'ancien joueur de Boca Juniors a noué une relation particulière avec l'actuel entraîneur de l'Atlético Mineiro, qui lui avait offert sa première sélection avec l'Argentine lorsqu'il en était le sélectionneur. C'était en septembre 2017.

Sous ses ordres, "Pipa", avait cumulé quatre sélections sans parvenir à gagner sa place pour la Coupe du monde 2018. Il en avait ajouté une de plus à son compteur en 2019. S'il se montre prudent sur la possibilité d'une arrivée de Sampaoli, il loue le travail du technicien.

"C'est un excellent entraîneur"

"Si cette information est vraie, c'est une décision qui devra être prise par le directeur sportif et le président, a-t-il confié. Il m'a offert ma première sélection en Argentine. C'est un excellent entraîneur, il l'a démontré dans toutes les équipes qu'il a entrainées. S'il vient, je serai très content, c'est un Argentin. Nous lui souhaiterions la bienvenue. Mais il n'y a rien de sûr."

Selon son entourage, joint par RMC Sport, Sampaoli est bien intéressé par le challenge marseillais mais il est actuellement en poste à l'Atlético Mineiro, qui doit encore disputer trois matchs de championnat avant la fin de la saison. En attendant, Nasser Larguet assure l'intérim après le départ d'André Villas-Boas, pour qui Benedetto a eu pensée, ce vendredi.

"Très triste pour Villas-Boas"

"Pour moi, c'était une nouvelle triste parce que j'avais une grande relation avec André, a-t-il rappelé. C'est une personne que j'apprécie beaucoup mais aussi son staff technique. Ce sont des décisions personnelles, c'est le football, malheureusement. Je lui souhaite le meilleur. Je suis très triste de son départ. J'espère qu'on pourra se revoir un jour."

Sur le terrain, Benedetto a retrouvé le sourire en marquant à Auxerre (0-2) mercredi en Coupe de France. Il pourrait encore débuter à Bordeaux, dimanche (21h, 25e journée de Ligue 1) en l'absence d'Arkadiusz Milik, blessé. L'occasion de taper dans l'oeil de son possible futur entraîneur.

Nicolas Couet avec Florent Germain avec AFP