RMC Sport

OM: grosse polémique sur un questionnaire envoyé à des abonnés

Des supporters de l'OM ont reçu ce vendredi un questionnaire leur demandant notamment d'évaluer la légitimité de plusieurs actions menées par le public marseillais. Selon plusieurs témoignages, l'avis des abonnés en tribunes latérales serait préféré à celui des virages.

Nouvelle source de discorde à l'Olympique de Marseille. Des supporters ont déclaré vendredi soir sur les réseaux sociaux avoir reçu un questionnaire concernant le club, actuellement à la manoeuvre face à la crise avec son public. Les témoignages et les captures d'écran montrent qu'il est notamment demandé aux destinataires de donner leur avis sur la légitimité d'actions des supporters de l'OM. Une partie du formulaire porte précisément sur les incidents survenus le 30 janvier à la Commanderie. D'autres questions portent sur le rôle des groupes de supporters, ou encore l'intérêt éprouvé pour les autres clubs de Ligue 1.

"Merci d'indiquer si, selon vous, ces actions sont légitimes pour les supporters de l'Olympique de Marseille. La note 10 signifie que l'action est tout à fait légitime, la note 1 que l'action n'est pas légitime du tout", peut-on notamment lire dans ce questionnaire.

Le sondé est donc appelé à donner son point de vue sur les "chants insultants", la "déstabilisation des joueurs adverses", les "tifos et banderoles" hostiles, les "jets de projectiles", mais aussi "l'agitation de fumigènes", qu'elle soit encadrée ou non. Il est aussi question des animations "pour se plaindre" ou avec des termes "insultants" vis-à-vis de la direction.

L'avis des abonnés en latérales préféré à ceux des virages?

Sur les événements violents au centre d'entraînement, le sondage rappelle toutes les dégradations. Puis sollicite l'expression d'un accord ou d'un désaccord par rapport à des affirmations telles que: "Ces incidents renforcent ma volonté de soutenir l'Olympique de Marseille" ou bien "Suite à ces incidents, j'ai plus peur qu'avant à l'idée d'aller au stade Orange Vélodrome quand cela sera possible." Ou encore: "Les supporters ont eu raison de montrer leur colère, mais auraient dû le faire d'une autre manière."

A priori géré par la société Efficience 3, spécialisée dans les études de marché et d'opinion, le questionnaire n'a pas été envoyé à tout le monde. Il semblerait qu'une base de données de supporters ait été ciblée, avec en particulier les abonnés en tribunes latérales et les clients occasionnels.

Certains internautes, ayant mentionné qu'ils étaient abonnés en virage, ont affirmé que le questionnaire n'allait pas plus loin. En colère, des fans dénoncent ainsi une volonté de diviser et de stigmatiser les pensionnaires des virages avec des questions jugées orientées.

Julien Absalon avec FGe