RMC Sport

OM: le déclic de Cuisance grâce à Sampaoli, "un grand coach"

Prêté par le Bayern Munich à l’OM, Michaël Cuisance peinait à démontrer son réel potentiel depuis le début de saison. Le milieu de terrain a retrouvé confiance en lui depuis deux matches, revigoré par le nouvel entraîneur marseillais, Jorge Sampaoli.

Depuis l’arrivée de Jorge Sampaoli, Michaël Cuisance a retrouvé des couleurs. Bien pâle depuis le début de saison malgré quelques prestations encourageantes quelques semaines après son arrivée à l’Olympique de Marseille, en prêt du Bayern Munich, le jeune milieu de terrain français de 21 ans reconnaît volontiers des "moments compliqués, comme l’équipe, qui n’était pas bien".

>> Revivez la conférence de presse de l'OM ici

"J’étais en manque de confiance, ça s’est vu, mais je n’ai jamais douté de mes qualités, a-t-il assuré en conférence de presse ce jeudi, à deux jours d’un déplacement périlleux à Nice (17 heures, 30e journée de Ligue 1). Je sais ce que je peux amener, il me fallait de la confiance. C’est de bon augure. (…) Ce n’est jamais facile à vivre. J’ai la chance d’être bien entouré, je me suis acharné au travail, à l’entraînement."

"Il y a de la stabilité maintenant"

Cela a visiblement payé, puisque Michaël Cuisance a marqué deux buts lors de ses deux dernières entrées en jeu. Interrogé sur son regain de forme depuis le changement de coach à la tête du club, qui lui aussi respire un peu – deux victoires en deux rencontres et une cinquième place en Ligue 1 sous Jorge Sampaoli –, l’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach estime qu’il le doit en grande partie à la nouvelle dynamique impulsée par l’entraîneur argentin. "Son arrivée a été un déclic. Avec tout ce qu’on a vu avant tout cela... On n’était pas bien avec les supporters. Il y a de la stabilité maintenant. On se sent mieux, on ne peut qu’aller de l’avant. Le coach apporte beaucoup d’énergie."

"C’est un grand coach, il a su me dire les mots qui m’ont motivé, il sait parler aux joueurs", a conclu Cuisance, qui pourrait retrouver une place de titulaire dans le onze marseillais. Il n’a plus démarré une rencontre depuis le 14 février dernier, à Bordeaux (0-0).

Romain Daveau Journaliste RMC Sport